Les journées du patrimoine 2012, m’ont également donné l’occasion de visiter la manufacture des pianos Pleyel. Fidèle à ma devise, les visites se faisaient sur inscription uniquement et évidemment les jours J, tout était complet.

Manufacture Piano Pleyel Lutetiablog Lutetia Blog

Pourquoi visiter cette manufacture lors des journées européennes du patrimoine ? Tout simplement, parce qu’elle fait partie du réseau « Entreprise du Patrimoine Vivant » un réseau de presque 1000 entreprises reconnues pour leur savoir faire rare.

Apres l’heure faste pour les pianos (les années 1830 - 1850) , la manufacture Pleyel a rencontré des difficultés financière et a délocalisé la production. En 2007, les pianos Pleyel sont revenus à Saint Denis avec un nouveau projet : une manufacture ultra moderne pour la création de pieces uniques, des pianos à queue uniquement créés sur commande ainsi que de quelques meubles pour de grands designers. Avec 20 métiers différents, la manufacture produit une dizaine de pianos par an qui sont ensuite utilisés dans le monde entier pour équiper par exemple des salles de concert internationales.

C’est une « harmonieuse » qui nous promène etape par etape dans la manufacture. Fabrication du cadre, de la table de résonnance, de l’âme…
Arrive ensuite une des plus grosses étapes : l’installation du cadre, des cordes et du mécanisme. On réalise alors à quel point il est compliqué de faire un piano, pour vous donner une idée, voici un mécanisme de marteau

mecanisme piano pleyel lutetiablog lutetia blog

Chaque partie rouge ou verte en feutre représente un élément à ajuster pour que le marteau ne frappe pas la corde trop fort, que le marteau ne retombe pas trop fort…. Chaque ajustement pour une note, doit bien sûr être équivalent à celui de la note d’à côté. Il s’agit donc d’un travail titanesque qui demande une précision ultime.

Piano Pleyel Lutetiablog Lutetia Blog

Une fois le montage achevée, il faut accorder et harmoniser le piano. Accorder c’est simple, on peut le faire avec une machine, harmoniser, c’est autre chose. Il s’agit de vérifier que chaque corde d’une note (3 cordes pour une note dans les aigues) résonne et sonne de la même façon et bien sûr que cette résonnance soit aussi similaire à celle des autres notes. Sachant que le piano est constitué de bois et de cordes, des matières qui bougent, il faut accorder et harmoniser, puis faire jouer le piano, puis réaccorder et réharmoniser puis refaire jouer le piano et ceci autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que le fait de jouer ne modifier en rien de résultat du piano. La encore un travail épuisant (et encore, j'ai pas parlé du ressenti au toucher)

PianoPleyel Lutetia Blog

Une fois qu’on a compris ça, on ne s’étonne plus de savoir que la création d’un piano demande environ 10 mois.

Visite de la Manufacture des Pianos Pleyel
Pendant les journées du patrimoine, la fête de la musique et les journées des arts et métiers.