Le Lido a initialement été créé en 1928 par Edouard Chaux au 78 avenue des champs elysées. Il s’agissait tout simplement de Paris Plage avant l’heure, car la salle, au sous sol abritait une piscine, des palmiers, un hammam…. Le tout dans un décor de marbre. Des défilés de maillots de bains, des concours de beauté y étaient organisés tout au long de l’année. Les gens s’y donnaient rendez-vous après le théâtre, c’était le lieu où il fallait être.
Au début des années 30, Leon Volterra reprend le Lido et le transforme en une salle de spectacle, mais en sous sol, la salle comporte de nombreux piliers sur 900 places, seules 400 offraient 100% de visibilité. Volterra fait donc déménager le Lido à son emplacement actuel mais la nouvelle salle ouvrira seulement en 1977 après 10 ans de travaux.

Coulisees Lido Lutetiablog LutetiaPhoto récupérée sur le site CDT Seint Saint Denis

La salle actuelle est une démonstration d’ingénierie car elle abrite à la fois une piscine, un rideau d’eau et une patinoire le tout compacté dans très très peu de place grâce à une machinerie de génie. Le premier niveau de siège pour les spectateurs est amovible et monte / descend en fonction des scènes mise en place. Au même titre, les lustres peuvent être descendus pour éclairer les convives lors du diner ou être remontés pour laisser suffisamment de visibilité aux spectateurs.

Le Lido est également très connu pour sa troupe historique : les Bluebell Girls, troupe fondée par Margarette Kelly. La jeune femme qui arrive en France à 22 ans, crée la troupe initialement aux Folies Bergères puis la « transfère » au Lido. Celle-ci impose des règles très strictes pour ses filles : 1m75 au minimum, de formation classique, pas de chirurgie esthétique car « il faut que tout bouge en rythme », pas de femme mariée… La troupe est aujourd’hui composée de 42 danseuses et 14 danseurs de 14 nationalités différentes. A 35 ans, une danseuse peut prendre sa retraite, seule la meneuse de revue peut « durer » plus longtemps car c’est sa voix qui importe le plus.

Dernier aspect historique et mythique du Lido : ses spectacles. Initialement, un spectacle durait 15 jours / 1 mois maximum, mais petit à petit, afin de rentabiliser chaque show, les spectacles durent de plus en plus longtemps. Le spectacle actuel « Bonheur » est distribué depuis plus de 5 ans et a couté plus de 9 M€ : 3 pour les costumes, 3 pour les décors et 3 pour le reste. C’est la 26ème revue du Lido et la première avec un fil rouge : l’histoire d’une femme qui cherche le bonheur. Il y avait historiquement également un orchestre sur scène mais petit à petit l’orchestre s’est transformé en bande son et en 3 musiciens sur scène. La visite permet de voir des costumes des spectacles et d’ « apprécier » le temps qui passe sur les costumes : de loin et avec l’éclairage, le public ne réalise pas à quel point les costumes sont élimés.

Une visite d’une heure trente qui fait voyager à travers le temps. Mon conseil : allez voir la revue avant le faire la visite, cela sera plus sympa de voir les costumes et éléments de la scène tout en pouvant se souvenir du show.

Bon plan : les places les moins chères coute 90€ mais il y a quelques places à 60€ au bar. Pour info, le Lido est le premier consommateur de champagne au MONDE avec plus de 2 000 bouteilles par jour.

Visite des Coulisses du Lido via le Comité Départemental du Tourisme de Seine Saint Denis