C’est grâce à Paris Face Cachée et sa visite "un abri anti bombardement", que j’ai réussi à réaliser un des mes objectifs de l’année 2013 : visiter le bunker de la gare de l’Est.

Ce bunker de plus de 10 pièces (soit 120m² de pièces uniquement) a été construit à partir de 1939 en prévision de la guerre. Les allemands ayant finalement engagés l’offensive assez rapidement, ce sont eux qui finissent la construction de ce bunker de commandement de la gare. Il ne s’agit donc nullement d’un bunker d’attaque ni même d’un bunker de retranchement, mais uniquement d’un lieu protégé pour continuer à faire opérer la gare même si les salles de contrôles principales tombent aux mains des ennemis.

bunker gare est lutetiablog lutetiaInterdiction de mettre des photos en ligne, donc je recupère celles qui sont déjà sur internet, ici le site de l'internaute.

Totalement autonome, le bunker pouvait abriter 72 personnes et pouvait fonctionner en circuit fermé car il produisait air et électricité. La visite permet de découvrir l’une après l’autre, les salles nécessaires au bon fonctionnement de la gare : la salle des machines (où il fallait pédaler pour produire de l’électricité et filtrer l’air), la salle des batteries pour stocker l’électricité, la centrale téléphonique… Le visiteur averti notera que les instructions sont alternativement en francais ou en allemand de part l’alternance de ses occupants qui n’ont pourtant jamais utilisé le bunker.

 

bunker est lutetiablog lutetiaPhoto depuis le site Le Parisien

Super visite rarement ouverte au public, il paraitrait qu’il y a parfois des visites annoncés dans le pariscope ou l’officiel des spectacles, mais cela faisait plus de deux ans que je guettais ça et je n’avais encore rien vu.