Le malade imaginaire de Molière dans la mise en scène de Claude Stratz est un classique qui fonctionne bien car la mise en scène est parfaite : ni minimaliste (comme c’est parfois le cas à la Comédie Française) ni trop chargée.

Argan, joué ici par Gérard Giroudon, est un hypocondriaque encouragé par une cour de médecins souhaitant lui plaire (en le déclarant malade) et lui prescrivant moult remèdes et médecines. Celui-ci, souhaitant la présence d’un médecin presque H 24, veut marier sa fille Angélique à un jeune médecin laid et timide. La servante Toinette (Julie Sicard) va essayer de faire entendre raison à Argan en lui montrant le ridicule de cette science qu’est la médecine.

malade imaginaire lutetiablog lutetia

Personnellement, j’ai passé tout mon temps à me demander à quel moment de la représentation Molière est mort sur son siège, ça m’a un petit peu perturbée. Sinon, rien à redire à ce spectacle si ce n’est peut être des difficultés à entendre Marion Malenfant qui joue le rôle d’Angélique à cause d’une diction parfois trop rapide. Gérard Giroudon était excellent dans son rôle de « malade » avec ses tics et mimiques, Denis Podalydes à peine reconnaissable dans ses rôles de Monsieur Diafoirus et Monsieur Fleurant mais toujours au top et Julie Sicard géniale dans son rôle servante qui fait tout pour arranger la situation.

 

Le malade imaginaire au théâtre éphémère de la Comédie Francaise
Jusqu'au 25 février 2013
Place Colette, Paris 1
Prix : il reste uniquement des places à 5€ en vente 1h avant la représentation et quelques places à 39€