Comme tous les ans, le festival Les Femmes s’en Mêlent avait son concert d’ouverture à l’Institut Suédois avec cette année Molly Nilsson en guest.

Molly_Nilsson_by_FilipowiczPhoto de Dominika Filipowicz pour la page facebook de Molly Nilsson

Mon rapport sera partiel car, liée par un autre engagement, j’ai du partir au bout du troisième titre.

Si je devais résumer ce concert (où du moins ce que j’en ai vu) je dirais : minimaliste avec 
- une chanteuse habillée en noir sur un fond de scène noire
- pas de musicien, toute la musique (hors vocal) étant enregistrée
- très peu de mouvement (voir très peu de présence scénique) de la part de Molly Nilsson

Bref, ça commence un peu difficilement mais heureusement, ça se rattrape quand le chant commence. Avec sa voix très grave, la chanteuse enchaine les chansons en parlant très peu au public.

Difficile de juger une prestation quand on en a vu qu’une petite partie, du coup je range Molly Nilsson dans la catégorie « a du potentiel » à revoir peut être dans une salle un peu plus grande pour avoir le plaisir de voir un peu plus de monde sur scène.

Pour rappel, Les Femmes s’en Mêlent c’est en ce moment et c’est jusqu’au 29 mars 2013 avec plein de concerts super sympas.