Cette année, j’ai assisté à la conférence du Louvre : « histoire visuelles à l’aube de la presse illustrée : le cas de Winslow Homer » en gagnant une place grâce au blog de United States of Paris.

J’ai ainsi découvert les cycles de conférence du Louvre, ici en l’occurrence « L’image – récit. L’art américain XVIII-XXe siècle.
Un intervenant américain : Michael Leja était présent pour faire la conférence en anglais qui était traduite en direct via un système d’écouteur pour ceux qui ne parlent pas anglais.

Le conférencier a commencé par placer un cadre historique concernant l’illustration et la presse : c’est au milieu des années 1850 que les médias souhaitent placer des images dans les journaux. La technique de l’époque rendait très difficile la production d’image à grande échelle et l’intégration de celles-ci dans un support écrit, mais en partant d’un système de gravure sur bois et en la perfectionnant, cela a finalement été possible. Un des premiers à se lancer fut le Illustrated London News en 1842 et qui réalise que les journaux avec images se vendent beaucoup plus que les autres. C’est ainsi que de plus en plus de journaux laissèrent de plus en plus de places aux images dans leurs pages.

WinslowHomer

Aux Etats Unis, le Harper’s Weekly et le Gleason Pictorial s’y mettent également et c’est Winslow Homer qui réalise alors de nombreuses illustrations. Faire des illustrations était à l’époque très compliqué, car il fallait tout d’abord installer une culture et des références communes, sans parler de la situation politique avec la guerre de Sécession qui faisait alors rage aux Etats Unis d’Amerique. Mais Homer réussi à contourner ses obstacles et devient très célèbres pour ses illustrations puis dans un second temps pour ses peintures.

Ce résumé express de la conférence, vous donne un gout, je l’espère, de l’esprit de cette conférence très intéressante sans parler du plaisir que l’on peut ressentir à assister à nouveau à une conférence qui rappelle les années étudiants.


Les conférences du Louvre
A partir de 6€ jusque 30€ - Il existe également des formules d’abonnement