C’est peut être LE salon de thé le plus connu de Paris, celui qui figure dans tous les guide US ou Japonais avec l’instruction « allez chez Angelina pour déguster un chocolat chaud à l’ancienne et gouter à la pâtisserie Mont Blanc »

angelinachoco

C’est pourquoi en passant devant l’autre jour et en voyant qu’il n’y avait pour une fois aucune attente pour accéder au salon de thé, j’ai décidé d’aller ENFIN tester ces merveilles.

Si j’ai beaucoup apprécié le chocolat chaud (onctueux, crémeux, léger, fort en chocolat mais sucré en même temps) j’ai trouvé le mont blanc (pâtisserie à base de meringue, chantilly et crème de marron) très lourd et écœurant de crème de marron qui à mon sens ne devrait pas être présenté en tant que vermicelles mais plutôt chape de plomb euh… pardon, de marron.

J’ai cependant apprécié l’ambiance belle époque, le service irréprochable et rapide, le plaisir de prendre le temps sans être pressé par les serveurs et de pouvoir lire un livre tranquillement, la carafe d’eau servi automatiquement sans devoir le demande (d’un côté, il faut bien ça pour survivre au chocolat chaud + la pâtisserie). Comme le disent les guides « un must do parisien »

Et avant de s’y précipiter, un peu d’histoire : fondé en 1903 par le confiseur autrichien Antoine Rumpelmayer qui donne à son salon de thé le nom de sa belle fille Angelina. Depuis prés de 100 ans, le salon garde sa réputation de lieu de rencontre pour l’aristocratie parisienne où se sont rencontrés les plus grands (sauf que maintenant, c’est surtout et vraiment plus un lieu pour les touristes)

AngelinaSource de la photo : l'internaute

 

Angelina
226 rue Rivoli (le vrai, l’originale) Paris 1er
du lundi au vendredi de 7h30 à 19h
Samedi, dimanche et jours fériés de 8h30 à 19h