11 juillet 2012

Séance de cinéma en plein air à Paris pour l'été 2012

Tout l’été il y a à Paris au moins cinq évènements qui proposent d’assister à des séances de cinéma en plein air et le mieux c’est que c'est le plus souvent gratuit.

La Chaise et l’écran organisé par le 11ème arrondissement (pour la 5ème édition qui a en fait débuté le 16 juin 2012)

- Vendredi 20 juillet
The Big Lebowski de Joel et Ethan Coen
Comédie/Etats-Unis/1998/120 mn
Flemmard invétéré, Jeff Lebowski, surnommé Le Duc, traîne sa vie avec nonchalance. Tout bascule quand des malfrats lui font payer violemment les dettes de sa femme. Or, ce Lebowski n’est pas marié : il a été confondu avec un autre, milliardaire. Le Duc se met en quête de son riche homonyme et va déclencher une avalanche de situations rocambolesques…
Se partageant les rôles, les deux frères Joel et Ethan Coen travaillent en tandem sur tous leurs projets. Leur univers décalé, passant allégrement de la comédie au thriller, mêle fantaisie, cynisme et ironie. Le duo a été oscarisé à de multiples reprises.
Entrée libre à 22h30
Jardin de la Folie Titon
17, rue Titon - 75011 Paris
Chaises interdites sur les pelouses.

- Vendredi 17 août
Fanny et Alexandre d’Ingmar Bergman
Comédie dramatique/Suéde/1982/188 mn
Oscars 1984 du meilleur film en langue étrangère, de la meilleure photographie, de la meilleure direction artistique, de la meilleure création de costumes César 1984 du meilleur film étranger.
Suède, 1907. Fanny et Alexandre, frère et sœur, vivent dans une famille aisée où règne le bonheur. A la mort de leur père, directeur de théâtre, leur mère refait sa vie avec un pasteur. Dans une ambiance soudainement austère, le quotidien des deux enfants sera âpre…
Aussi à l’aise sur les planches que derrière la caméra, Ingmar Bergman (1918-2007) s’est imposé comme l’un des plus grands réalisateurs de l’histoire du cinéma. Ses films embrassent la difficulté de vivre, le destin, la métaphysique. Il est le seul cinéaste à avoir obtenu la «Palme des Palmes» à Cannes.
Entrée libre à 21h30
Cour - Mairie du 11e
12, place Léon Blum - 75011 Paris
Apportez votre chaise.

- Vendredi 31 août
In the Mood for love de Wong Kar-wai
Comédie sentimentale/Hong-Kong/2000/98 mn
César 2001 du meilleur film étranger
Hong-Kong, 1962. M. Chow, journaliste, et Mme Li, secrétaire, sont voisins et entretiennent des relations cordiales. Quand ils découvrent que leurs conjoints sont amants, ils décident de se rapprocher pour comprendre comment peut naître un amour adultère…
Percutant, chaotique, teinté d’un romantisme désenchanté, le cinéma de Wong Kar-wai fascine. Concentrant son regard sur ses acteurs, étudiant ses personnages sous toutes les coutures, son style coloré et allusif marque profondément sa créativité.
Entrée libre à 21h
Jardin de la Folie Titon
17, rue Titon - 75011 Paris
Projection précédée d’un concert pop-rock à 19h.
Chaises interdites sur les pelouses.

 

Cine Quartier 13 (qui devait commencer la semaine dernière mais la première séance a été reporté à samedi 14 juillet en raison du mauvais temps)

- Samedi 14 juillet 2012
A l’est d’Eden
Etats-Unis, 1955, 1h43, drame VOST - Réalisé par Elia Kazan avec James Dean et Julie Harris
Une petite ville des Etats-Unis à l’aube de la première guerre mondiale.
Cal, jeune révolté, s’oppose, en faisant fortune, à son père qui lui préfère son frère.
Square Paul Grimault
20 rue de la Fontaine à Mulard
Film à la tombée de la nuit

- Samedi 21 juillet
Hors jeu
Iran, 2006, 1h28, comédie dramatique VF - Réalisé par Jafar Panahi avec Sima Mobarak Shahi, Safdar Samandar, Shayesteh Irani
8 mai 2006 : l’Iran est en passe de se qualifier pour la coupe du monde de football. Un car de supporters déchaînés est en route vers le stade. Une fille déguisée en garçon s’est discrètement glissée parmi
eux ; avant que le match ne commence, elle est arrêtée et confiée à la brigade des moeurs. Pourtant, cette jeune fille refuse d’abandonner. Elle use de toutes les techniques possibles pour voir le match, malgré tout.
Square Rosny Ainé
1 rue du Docteur-Bourneville
Film à la tombée de la nuit

- Samedi 28 juillet
Soirée courts métrages
La Mairie du 13e a convié les habitants à participer à des ateliers de programmation initiés par l’agence du court métrage et Passeurs d’images.
Les participants seront présents pour vous faire part de leur choix.
Parc de Choisy
128/160 avenue de Choisy
Film à la tombée de la nuit

- Samedi 4 août 2012
L’histoire sans fin
Allemagne, 1984,1h34, fantastique aventure VF - Réalisé par Wolfgang Petersen avec Barret Oliver, Noah Hathaway, Tami Stronach
Bastien, dix ans, est un passionné de romans d’aventures. Un jour, il dérobe un ouvrage merveilleux peuplé d’extraordinaires créatures.
Il s’enfonce fébrilement dans l’univers fantastique de ce livre qui le fascine.
6 rue Joseph Bédier
Film à la tombée de la nuit


Paris Quartier d’été avec une seule séance de cinema dont j'ai déjà parlé dans cet article

- Samedi 11 aout 2012
La nuit du Western
Cour d’honneur des invalides à 23h
Malheureusement pour des questions de nuisance la Nuit du Western est annulée.

Et enfin les classiques 

Le cinéma en Plein Air à la Villette

- Mercredi 25 juillet : Le solitaire de Michael Mann.
- Jeudi 26 juillet :La science des rêves de Michel Gondry.
- Vendredi 27 juillet : Gran Torino de Clint Eastwood.
- Samedi 28 juillet : Alice au pays des merveilles de Tim Burton.
- Dimanche 29 juillet : Les Passagers de la nuit de Delmer Daves.
- Mercredi 1er août : La Merditude des choses de Felix Van Groeningen.
- Jeudi 2 août : Good bye, Lenin ! de Wolgang Becker.
- Vendredi 3 août : A History of Violence de David Cronenberg.
- Samedi 4 août : Volte/Face de John Woo.
- Dimanche 5 août : Chérie, je me sens rajeunir de Howard Hawks.
- Mercredi 8 août : L’homme qui rétrécit de Jack Arnold.
- Jeudi 9 août : Looking for Eric de Ken Loach.
- Vendredi 10 août : District 9 de Neill Blomkamp.
- Samedi 11 août : Potiche de Francois Ozon.
- Dimanche 12 août : Portrait d’une enfant déchue de Jerry Schatzberg.
- Mercredi 15 août : Un homme, un vrai de Arnaud et Jean-Marie Larrieu.
- Jeudi 16 août : Poetry de Lee Chang-dong.
- Vendredi 17 août : Virgin suicides de Sofia Copola.
- Samedi 18 août : L’Étrange Histoire de Benjamin Button de David Fincher.
- Dimanche 19 août : La mouche noire de Kurt Neumann.
- Mercredi 22 août : Dans la peau de John Malkovich de Spike Jonze.
- Jeudi 23 août : L’Esquive de Abdellatif Kechiche.
- Vendredi 24 août : L’Invasion des profanateurs de sépultures de Don Siegel.
- Samedi 25 août : Superman de Richard Donner.
- Dimanche 26 août : Hair de Milos Forman.


Le cinéma au clair de lune

Cinema-au-clair-de-lune_lutetiablog lutetia blog



- Mercredi 1er août :
La Belle Équipe de Julien Duvivier en version longue. A 21h30 à la Butte Montmartre, square Louise-Michel (entrée place Saint-Pierre) – M° Anvers.
- Jeudi 2 août :
Les Diaboliques de Henri-Georges Clouzot. A 21h30 place des Vosges, square Louis XIII – M° Chemin-Vert ou Saint-Paul.
- Vendredi 3 août :
Le Cerf-volant du bout du monde de Roger Pigaut et Wang Kia-yi. A 21h30 place des Vosges, square Louis XIII – M° Chemin-Vert ou Saint-Paul.
- Samedi 4 août :
Vacances à Paris (The Perfect Furlough) de Blake Edwards. A 21h30 aux jardins du Trocadéro (face aux fontaines) – M° Trocadéro.
- Dimanche 5 août :
César et Rosalie de Claude Sautet. A 21h30 au parc André-Citroën (sur le parvis, entre les deux grandes serres) – M° Balard.
- Jeudi 9 août :
Coeurs d’Alain Resnais. A 21h30 au parc de Choisy (entrée principale avenue de Choisy) – M° Tolbiac ou Place d’Italie.
- Vendredi 10 août :
Les apprentis de Pierre Salvadori. A 21h30 Place des Fêtes – M° Place des Fêtes.
- Samedi 11 août :
Ridicule de Patrice Leconte. A 21h30 sur la pelouse de Reuilly – M° Porte de Charenton.
- Dimanche 12 août :
Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy et Agnès Varda. A 21h30 à l’Esplanade des Invalides – M° Invalides.


10 juillet 2012

Histoire de la Prostitution au Carmen

Le Carmen c'est le bar du 9ème arrondissement qui plait à la fois aux hypsters et aux bobos : les hypsters apprécient la musique et les invités, pendant que les bobos profitent du lieu et de son histoire. En effet, le bar ne s’appelle pas Le Carmen pour rien : il s’agit tout simplement de l’ancien hotel particulier de Bizet, celui-ci même où il aurait composé l’opéra Carmen. L’hôtel particulier ensuite devenu maison close conserve encore tout le charme de l’époque : boiseries, moulures et lumières tamisées... combiné à de la musique électro, c'est parfois très insolite.

En Juin – Juillet le Carmen a accueilli des conférences autour du thème de la prostitution. La dernière date de la saison, le mardi 10 juillet 2012 nous entraine au cœur de la Mondaine, à la découverte de la Brigade des Mœurs

 

Le Carmen Lutetia Blog lutetiablog
Photo récupérée sur le site Le Carmen

Le Carmen
34 rue Dupérré, 75009 Paris
Ouverture des portes : 20h
Conférence 20h30 le mardi 10 juillet
Entrée : 5€ avec une boisson non alcoolisée
Attention : physios et videurs font parfois un peu les durs à cuire et demandent systématique si on est sur la liste alors qu’en fait, il n’y a pas de liste...

09 juillet 2012

Paris les yeux fermés - Tu vois ce que je veux dire?

La compagnie In situ organise cette année et à Paris le projet  "Tu vois ce que je veux dire." Il s'agit paradoxalement de faire une visite sans rien y voir. Ces promenades ont commencées en 2005 à Marseille grâce à l'initiative de Martin Chaput et Martial Chazallon. Un bandeau sur les yeux, une guide et c'est parti pour une balade de 2h30.

Pour ceux que ça interesse, je vous conseille de ne pas lire la suite de l'article avant la promenade au risque de gacher la surprise.
En attendant, voici les informations pratiques
Prochaines visite le 13 et 14 juillet 2012
Inscription gratuite au : 01 40 03 78 10
Départ métro Botzaris

paris_les_yeux_fermés lutetiablog lutetia blog

La promenade commance donc tout simplement avec des explications sur "comment se laisser guider" et aborder les passages un peu épineux: rues étroites, flaques d'eau, trottoir.... Une fois les basiques compris c'est parti pour 2h30 de marche. Dans le noir, l'équilibre est perturbé, le corps tangue à droite et à gauche, sans compter sur la peur inconsiente de rencontrer un obstacle "je ne vois pas ce qu'il y a, je peux pas etendre les bras devant moi pour vérifier s'il y a quelque chose, j'assume donc inconsciemment qu'il y a un obstacle et que je vais m'y cogner." Petit à petit, la confiance s'installe et on peut aller plus rapidemment. Quelques moments étranges quand il faut enjamber des flaques et qu'on se retrouve à faire des pas de géants pour être sûr de ne pas mettre les pieds dans l'eau. Je suis sûre qu'il y avait d'excellente photos à prendre!

A mi chemin, on penetre dans un immeuble, on monte les escaliers et on sonne à une porte. Un couple nous aceuille et nous parle de sa perception du quartier, de sa découverte de l'artiste de street art Artof Popof, de l'histoire de Willy Ronis dans ce quartier et des coins secrets et insolites dans les rues avoisinnantes. Apres cette petite pause, la visite continue.

A droite, a gauche, en haut, en bas... tous les sens sont en eveil. On passe un pont levis, une passerelle et on s'arrete dans un bar pour boire un verre.

Puis ça redemarre. La balade est très rythmée car nous avons de nombreux points de rendez-vous. Prochaine étape : je suis cette fois guidée par un aveugle. Quel drôle de couple nous devons être dans les rues de Paris: un aveugle qui guide à l'aide de sa canne un voyant, encore une fois ça doit faire une bonne photo! Celui m'invite à voir ce qu'il se passe autour de moi. Je lui fais remarquer à ce moment là, ni lui ni moi ne pouvons rien voir, ça le fait rire. Tout au long de la promenda, il continue de me demander si je vois la lavande à droite, les plantes au plafond ou encore la grosse porte en acier.

De retour avec ma guide officielle, nous continuons encore la promendae. Pour la dernière étape, je suis encore une fois remise à un nouveau guide. C'est reparti pour l'inconnu. Celui se comporte très étrangement. IL accelère puis s'arrête d'un coup. Il se baisse, je me baisse pour éviter les obstacles moi aussi. Je cherche tout de même de ma main libre à identifier ce que nous cherchons à éviter car mon guide ne répond pas à mes questions. Autour de nous des bruits étranges: des enfants qui courrent, des balais qui frottent le sol, des grincements, des personnes qui se roulent par terre. Pied nu, dans un environnement très suspect, remise à guide qui ne me parle pas et se comporte très bizarement, je réalise enfin que mon guide danse. Je décide de rester le plus proche possible de lui et perdre le contact le moins possible. En haut, en bas, à gauche, à droite, il saute, il se baisse... mon guide me donne bien du mal, j'imagine que moi aussi je lui donne bien du mal. A un moment, je le perds totalement et quand je touche finalement une partie humaine, je rencontre son dos. Je cherche sa tête (pour localiser son bras), d'un cote, de l'autre; je réalise soudainnement que si je vais trop loin du mauvais côté, je vais tout simplement lui mettre la main aux fesses! Je décide donc d'attendre que ce soit lui qui recréé le contact. La chorégraphie continue ainsi pendant un petit moment et je suis finalement remise à ma guide initiale.

Le parcours touche à sa fin, on m'invite à échanger avec ma guide sur mes impressions et on me dit que j'ai le choix de voir ou pas ma guide. Prise au dépourvu, je choisi de ne pas la voir pour que l'expérience soit totale, car après tout, je ne sais absolument pas quel parcours j'ai fais et on ne me le dira pas donc autant jouer le jeu jusqu'au bout. Ma guide s'en va, j'enlève mon bandeau et retrouve petit à petit ma vision.

Une animatrice m'explique où je suis et surtout me montre que je peux maintenant regarder les couples en train de danser. Quel spectacle étrange! Certains visiteurs restent comme moi je l'ai été : a essayer de garder le contact avec le coude à tout prix, d'autres sont complétement liberés et suivent complètement leur guide: je vois un guide ramper au sol et son "aveugle" faire exactement comme lui a ses côtés en se basant uniquement sur les bruits qu'elle entend.


Paris les yeux fermés c'est donc plus de deux heures de découvertes incroyables, l'occasion de visiter Paris autrement.

08 juillet 2012

Visite du métro insolite avec Ademas

L’ADEMAS : Association d’exploitation du matériel Sprague propose depuis des années des promenades dans le métro qui permettent de découvrir l’histoire du métropolitain, son patrimoine, ses anecdotes, l’histoire de l’aménagement des station, l’esthétique des accès aux stations de métro, le fonctionnement au quotidien du réseau…

Pendant plus de 3h le groupe sillonne le métro Parisien, passant d’une station à une autre pour remarquer des éléments jusqu’ici à peine regardé. Voici quelques anecdotes insolites de l’histoire du métropolitain parisien :

-          Le métro existe uniquement grâce à Haussmann. En effet, les lignes de métro passent sous les rues et si Paris n’avait pas été réorganisé par Haussmann, il n’y aurait pas de métro à Paris.

-          La première ligne, la une, a été ouverte en 1900 pour l’exposition universelle. Elle a été creusée à ciel ouvert.

-          C’est Monsieur Fulgence Bienvenüe qui est l’ingénieur créateur du métro

-          Les carreaux biseautés sur les murs ont été choisis car ils reflètent plus la lumière. En effet, lors de la construction du métro l’éclairage était très faible : une ampoule de 15 watt tous les 5 mètres, il fallait donc vraiment optimiser les revêtements afin de perdre le moins de lumière possible

-          Si les lignes 1 à 11 ont été développées par la ville de Paris, les lignes 12 et 13 du métro ont été créées par un particulier : l’ingénieur Berlier. Ses lignes sont facilement reconnaissables par les faïences qui encadrent les publicités : un N et un S entrelacé pour lignes Nord Sud. Ses lignes sont les premières qui ont fait des efforts de décoration.

-          La séparation 1ere et 2nde classe du métro a été maintenu jusqu’en 1992.

-          Les rames de métro sont toutes automatiques depuis 1960 (sauf la 9), la seule tache des conducteurs consiste en fait à ouvrir et à fermer les portes. Cependant, par mesure de sécurité, chaque conducteur doit conduire son métro au moins une fois par jour pour ne pas en perdre l’habitude. Par ailleurs, afin de maintenir l’automatisation, un train sur sept est un train graisseur.

-          La ligne 14 est la dernière ligne de métro a avoir été construite en 1998. Auparavant, la dernière ligne la 11 construite datait de 1935

-          Les wagons vert que l’on voit sur la ligne 6 et 4 datent de 1967.

-          Les entrées de métro Guimard étaient au début très petites car les créateurs du métro doutaient de son succès et ils ont initialement préférés prendre le moins de place possible sur la chaussée. Suite au succes rencontré, les stations de métro ont ensuite été agrandies.

 

Visite insolite métro station fantome saint martin lutetiablog lutetia blog

La visite se termine en accédant la station fantôme Saint-Martin secrète, mais malheureusement, suite à des dégradations, les visiteurs ne peuvent plus accéder aux quais.

Visite du métro insolite avec Ademas
Balade à prid dans le métro
Pas de date fixe, consultez régulièrement le site de l'Ademas
12€

07 juillet 2012

Une soirée au bar éphémère du Terrazza Martini

La lutte a été difficile pour obtenir les fameuses invitations et pour passer une soirée à la terrasse du 50 avenue des Champs Elysées. Ok, tout le monde pouvait obtenir des invitations sur internet, encore fallait il que ça marche !

Ca a commencé avec une fausse date d’ouverture, du coup, forcement, tout le monde cherchait désespérément sur internet où s’inscrire étant donné que normalement, le bar éphémère était DEJA ouvert.

Ensuite, la plateforme de réservation sur le site www.martini-royale.fr a été mise en ligne : là il fallait être parmi les premiers à s’inscrire pour pouvoir obtenir le précieux sésame.

Ensuite constater que « oh malheur, oh rage, oh désespoir » je nous ai réservés des places pour le soir de la compétition amateur de pole dance francaise, il faut maintenant faire un choix terrible.

Et enfin, quelques jours avant la soirée, s’apercevoir que le lien de téléchargement du carton d’invitation ne fonctionne plus, le même carton pour lequel il est expressément expliqué que «Vous devrez être muni de votre invitation pour pouvoir accéder au Terrazza Martini Bar. » 

 

terrazza martini 50 avenue des champs elysées lutetia blog lutetiablog

 

In fine, nous avons vaincu. Petite queue avant d’accéder au bar, les mecs de l’entrée laissent rentrer toutes les « vraies » invitations avant les invitations internet, il y a donc beaucoup de monde qui nous passe devant.

Une fois de l’autre côté de la barrière, direction le 9ème étage du 50 avenue des champs Élysées : le bar éphémère Martini. L’ascenseur arrive directement au 9ème étage, on pousse la porte et nous y voici. Une hôtesse accueille les visiteurs en distribuant des bons gratuits pour des boissons (quelle bonne nouvelle!) et c’est direction la terrasse.

Sur place c’est effectivement le bon plan du moment : un grand loft vitré qui accueille des canapés et un baby foot, un bar intérieur et un bar extérieur et la terrasse qui offre une vue à couper le souffle. On prend des verres en choisissant parmi les cocktails martini proposés sur la carte et direction la terrasse : d’un côté Montmartre tout éclairé, de l’autre la Tour Eiffel qui en plus se met à clignoter de mille feus car il est 10h.  La soirée se passe entourée de mannequins de la fashion week puis il est temps de rentrer chez soi.

 vue du terrazza martini lutetia blog lutetiablog

Pour ceux a qui ça a donné envie, malheureusement il n’y a plus de places disponibles sur le site internet depuis longtemps, alors à moins d’avoir des contacts (ou de draguer les videurs / physio), je ne vois pas comment il est possible pour le commun des mortels d’y aller.


06 juillet 2012

Ciné Karaoké au 104 le samedi 7 juillet

Il est décidemment mauvais de ne pas être à Paris ce week end du  7 et 8  juillet 2012 : c’est en effet passer à côté de la chasse au trésor amoureuse de Paris, des matchs de roller derby où Paris Roller Girls vont affronter les Berlin Bombshell, d'une entrée par cher pour voir l'exposition de Tim Burton ou encore tout simplement Ciné Karaoké organisé par le Festival Paris Cinéma au 104.

 

festival paris cinéma karaoké lutetia blog lutetiablog

Le ciné Karaoké, mais de quoi s’agit il exactement ? C’est tout simplement un karaoké de titres mythiques chantés au cinéma comme par exemple : Géraldine Nakache et Leïla Bekhti reprenant Véronique Sanson dans Tout ce qui brille ou encore Emmanuelle Béart chantant Pile ou face dans 8 Femmes…. Personnellement, je d’adorerai que soit intégré dans ce montage un ou deux titres du Rocky Horror Picture Show !

3 000 participants en 2010, 3 500 en 2011, la soirée cine karaoké du festival cartonne et attire de plus en plus de monde.

Le CENQUATRE
104 rue d’Aubervilliers
75019 Paris
Ciné – Karaoke le samedi 7 juillet 2012
de 21h30 à 3h
Entrée Gratuite

 

Et on peut en profiter pour aller au passage à la Brocante du Cinéma qui a lieu le samedi 7 et dimanche 8 juillet, sur le parvis du MK2 Bibliothèque et de la BNF qui aura lieu de 9h à 20H.

05 juillet 2012

Bon plan express : Tarif réduit pour l'expo Tim Burton à la cinémathèque de Paris

Samedi 7 juillet 2012, tarif spécial de 7€ pour accéder à l'exposition Tim Burton pour les visiteurs déguisés, chapeautés, maquillés en Edward Beetlejuice, Pee-wee & co !

Exposition Tim Burton Cinémathèque lutetiablog lutetia blog



Et en plus des cadeaux seront offerts aux meilleurs déguisements & un cocktail à ceux qui auront joué le jeu. Samedi 7/07 de 20h à minuit

Tim Burton à la Cinémathèque de Paris
Jusqu’au 5 aout 2012
Du 4 juillet au 5 août :
Lundi, Mercredi, Samedi, Dimanche 10h-20h
Jeudi, vendredi 10h-22h (nocturnes)
Prix : 11€

A la découverte de Belleville avec Le Renard

Le Renard c’est un passionné de Paris qui a décidé de partager ses connaissances et ses bons plans Parisiens. Guide diplômé d’état, le Renard vous fait découvrir Paris, ses mystères, son histoire, ses anciennes usines, ses vestiges, ses jardins…

Le rendez-vous est pris au métro Parmentier pour commencer la balade dans Belleville. Le programme est simple, on part du bas Belleville pour aller vers le haut de Belleville. Après un petit récapitulatif sur la géographie de Paris au 18ème siècle (une ville beaucoup plus petite qu’aujourd’hui avec Ternes, Passy, Belleville et autre qui était tout simplement des villages autour de Paris, à la campagne), la promenade commence.

Le Renard nous fait pénétrer dans des cours, des jardins cachés CAR il a les codes et les clefs. On y découvre des impasses pavées, d’anciennes usines, des manufactures… si proche, mais invisible pour ceux qui ne poussent pas les portes. Les découvertes s’enchainent : la cité d’Angoulème avec son ancienne usine de mosaïque qui abrite actuellement les ateliers de Jean Nouvel, la Maison des Metallos : ancienne manufacture d’instruments de musique berceau de syndicalisme en France, la cité Durmar : ancienne impasse d’habitations pour les employés de l’usine mitoyenne actuellement menacée de destruction, la passerelle de la Mare pour passer au dessus de la petite ceinture, le regard de Saint Martin pour permettre de vérifier la qualité de l’eau à Paris, le pavillon Carré de Baudoin ancienne folie (= maison de campagne au XVIII siècle ) , le télégraphe …. à chaque coin de rue une anecdote ou une histoire insolite.

 

Atelier Jean Nouvel ancienne usine lutetiablog lutetia blogAteliers Jean Nouvel - Cite d'Angoulème

Le Renard propose de nombreuses visites sur son site internet (plus ou moins longues, celle de Belleville durait tout de même plus de 3h) avec différents thèmes : Belleville, la rivière perdue, la grande muraille. Je pense me laisser tenter par une seconde promenade : « Sur les traces du Paris médiéval »

Regard Saint Martin lutetia blog lutetiablogRegard de la Porte Saint Martin

 

04 juillet 2012

Bon plan express : Pique Nique Etsy

Aujourd'hui, mercredi 4 juillet, participez au pique nique Etsy DYI entre midi et deux. Rendez-vous au jardin des Tuilleries à 12h30.

Pique Nique Etsy lutetia blog lutetiablog

Etsy se charge d'apporter nappe à carreaux, jeux de pétanque et autres gadgets, les participants quand à eux ramènent de quoi boire et manger.

Attention, en cas de météo défavorrable, le pique nique sera reporté.

Toutes les infos sont sur la page facebook de l'évènement.

 

Posté par Lutetia à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Festival Soirs d'été par Oui FM des concerts gratuits du 5 au 13 juillet 2012

Moins connu que festival FNAC live, le festival Soirs d'été existe tout de même depuis 14 ans. Organisé par Oui FM cette 15ème édition du festival propose d'assister pendant 8 jours (05 au 13 juillet) à des concerts gratuits en plein air.

Ce sont donc 16 groupes qui se produiront sur la scène de 120m² installée pour l'occasion devant la mairie du 3ème arrondissement de Paris.

Soirs d'été blog lutetia lutetiablog

Le programme :

Jeudi 5 juillet
AVA (20h – 20h45)
Carmen Maria Vega (21h15 – 22h30)

Vendredi 6 juillet
Mani (20h – 20h45)
Pony Pony Run Run (21h15 – 22h30)

Samedi 7 juillet
Mina Tindle (20h – 20h40)
The Rambling Wheels (21h – 21h45)
Da Silva (22h10 – 23h)

Lundi 9 juillet
Herr Styler (20h – 20h30)
Rover (20h45)
Ben Howard (21h40)

Mardi 10 juillet
The Supermen Lovers (20h – 20h45)
Revolver (21h15 – 22h30)

Mercredi 11 juillet
The Aerial (20h – 20h45)
Paul Personne (21h15 – 22h30)

Jeudi 12 juillet
Brune (20h – 20h45)
Miossec (21h15 – 22h30)

Vendredi 13 juillet
Bal du 13 juillet avec DIAL (21h30)


Soirs d'été par Oui FM
Du 5 juillet au 13 juillet 2012
Parvis devant la mairie du 3ème
2 rue Eugène Spuller
75003 Paris
Gratuit