07 décembre 2012

Visite de l’hôtel particulier: la Pagode de Monsieur Loo

 

PagodeParis_Lutetiablog-Lutetia

En 1926, Monsieur Loo un riche antiquaire chinois décide de racheter un hôtel particulier du 8ème arrondissement de Paris pour le transformer en pagode chinoise. Apres deux années de travaux, seule une pièce de l’hôtel particulier témoignait encore du passé haussmannien du bâtiment : cette pièce, jamais touchée est resté le bureau de la société pendant des années.

PagodeParis2_Lutetiablog-Lutetia

Rehaussée de deux étages, agrémentée d’un toit typiquement asiatique avec des tuiles vernis, la maison ressemble trait pour trait à une pagode chinoise. Un portique précède la porte, les deux entrées n’étant pas alignées pour éviter aux mauvais esprits de pénétrer dans la maison.

Entrer dans ce bâtiment (aujourd’hui un musée / une gallérie d’art) permet de se sentir immédiatement dans un autre monde. Le plafond est décoré de stucs d’animaux sauvages, des frises représentent des animaux fantastiques ou des carrosses, chars ou cavaliers…. L’ouverture en demi lune est aujourd’hui parfaitement alignée avec une œuvre d’art représentant un vase ce qui crée une perspective très intéressante.

PagodeParis3_Lutetiablog-Lutetia

On continue le tour en visitant le premier étage avec des portes découpées dans des paravents du 18 ème et des peintures qui représentent des animaux, toujours par deux bien sur selon les croyances asiatiques pour avoir le Ying et le Yang. A l’époque où le bâtiment était encore un magasin, ces placards magnifiques contenaient des porcelaines Ming.

ParisPagode_Lutetiablog-Lutetia

Le deuxième étage n’est pas visitable et le troisième étage ne garde aucune trace de son époque asiatique. Le quatrième étage héberge quand à lui une  merveille : une salle entière composée de boiseries et sculpture sur bois. Cette salle est unique par son intégralité : c’est une des seules anciennes pièces indienne au monde à ne pas avoir été découpé et vendue en petits bouts, ce qui lui vaut aujourd’hui d’être classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Les boiseries proviennent du Rajasthan et les autels viendraient de Pondichery.

Il reste la dernière salle et le chemin de ronde au niveau du toit, malheureusement non ouverts au public.

Cette visite insolite à Paris est également l’occasion d’admirer des œuvres d’artistes asiatiques. Sont actuellement exposées des œuvres de Ran Hwang une coréenne qui fait des réalisations à base de boutons, d’épingle et de fils, Li Xiaoffeng qui crée des objets à partir de porcelaine chinoise cassée et Chan Dany qui utilise la technique de la mosaïque pour réaliser des tableaux en taillures de crayons de couleur.

Chan Dany Lutetiablog Lutetia

Depuis la fin des travaux d’aménagement, la pagode de Monsieur Loo est ouverte au public pour des expositions uniquement

Ran Hwang Lutetiablog Lutetia

La Pagode de Paris
48 rue de Courcelles,
75008 Paris France
Tel: +33 (0) 1 45610693
Ouvert du Mercredi au Samedi de 11h à 18h20
Entrée : 10 euros
Exposition actuelle « L’Asie en vogue » fermera le 22 décembre 2012