31 octobre 2012

Que voir au Musée des Arts et Métiers de Paris

Le musée des Arts et Métiers de Paris est, a mon sens, l'un des plus impressionnant de la capitale. Construit dans les restes de l’abbaye de Saint Martin des Champs, celui ci est notamment connu pour abriter en son sein le pendule de Foucault. Le pendule de Foucault est une invention qui permet de montrer de manière non mathématique ou astrologique que la France tourne sur elle même. La démonstration commence par l’observation d'un pendule en taille réduite et une constatation simple : une fois lancé sur un axe, la direction de pendule ne bouge pas du tout MÊME si son support lui est réorienté. Une fois cette base posée, la vraie démonstration peut commencer et le conférencier lance le pendule du musée des arts et métiers. Celui ci est attache au sommet de la voute du chœur, a plus de 20 mètres de hauteur. Le pendule se balance donc effleurant quelques quilles posées sur une table juste en dessous de l’axe du balancier. Au bout de quelques minutes, une quille tombe, puis quelques minutes après une autre quille se renverse. La table tournerait elle ? Et bien non, c’est tout simplement la démonstration qui devient intéressante car si la table ne tourne pas et le pendule ne bouge pas c'est donc une preuve que c’est la terre qui tourne!! A la fin de la démonstration qui dure environ 20 minutes, le public remarque que la terre a tourne de bien 5 centimètres !

PendulteFoucault Lutetiablog Lutetia Blog


Cette démonstration faite, il est parfois tentant de quitter le musée mais ca serait passer a cote de bon nombre d'objets insolites.

A découvrir également au musée des Arts et Métiers :
- la salle entièrement dédiée a la machine d'anticythère, cette machine incroyable récupérée dans la mer près de la Grèce et datee de 87 avant JC. Celle ci indique avec une précision incroyable les positions astronomiques et son grand mystère réside en son constructeur inconnu à ce jour ainsi que l'étendue des connaissances qui semblent incroyablement pointues pour l'époque
- les différents objets sur le thème de la statue de la liberté : réduction, moulage du visage... Pour rappel, il est possible de voir un doigt de la statue de la liberté en taille réelle à la réserve des Arts et Métiers
- l'avion Blériot avec lequel un homme traversa la manche pour la première fois
- la maquette du télégraphe de Chappe
- le laboratoire de Lavoisier
- le théâtre des automates
- les maquettes de Madame de Genlys – Correction, celles-ci sont maintenant à la réserve

Avion Blériot Lutetiablog Lutetia Blog

Le musée propose par ailleurs de nombreuses visites thématiques, démonstrations et ateliers pédagogiques.

Enfin je vous rappelle qu’il est possible de visiter les réserves des Arts et Métiers qui contiennent en fait la majorité des pièces du musée.

Une dernière chose, c'est aujourd'hui que commence l'exposition temporaire du musée "Et l'homme créa le robot" qui promet d'être bien sympa.


Musée des Arts et Métiers
60 rue Réaumur
75003 Paris
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h et le jeudi jusqu'à 21h30

Exposition temporaire "Et l'homme créa le robot"
Du 31 octobre 2012 au 3 mars 2013


20 mai 2012

Compte Rendu de la Nuit des Musées 2012

Après avoir attentivement étudié le programme de la Nuit des Musées, j’avais géo localisé les évènements qui m’intéressaient pour pouvoir préparer mon parcours.

 


View Nuit des Musées in a larger map

J’ai vite compris que je n’irai malheureusement pas au Musée National du Sport ni au Musée Français de la carte à jouer. Mes ambitions étaient donc les suivantes : Musée des Arts et Métiers avec le Pendule de Foucault, Musée Pompidou pour Art Spiegelman, Musée Pompidou pour les visites insolites et enfin Beauté Animale mis en musique par Joakim au Grand Palais.

 

Première étape : un peu de queue pour rentrer aux Arts et Métiers, mais cela avance vite car des employés distribuent des tickets d’entrée dans la file d’attente. Apres 10 min, je peux entrer et me diriger vers l’animation du Pendule de Foucault. Bien qu’il y ait un peu de monde, l’animation est très intéressante : il s’agit d’une démonstration simple et pratique de la rotation de la terre. Je pars ensuite faire un petit tour dans le musée, malheureusement la prochaine animation « Le théâtre des automates » est dans 1h30, je décide donc de continuer mon parcours mais de revenir au musée dans l’année pour pouvoir faire une visite plus approfondie et pouvoir voir toutes les démonstrations. En sortant la queue est déjà nettement plus longue : dans le musée, dans la cours ainsi que dans la rue… j’ai bien fait de venir tôt !

 

Deuxième étape :  le Musée Pompidou pour les visites insolites. Arrivée un peu en avance, j’en profite pour aller voir l’expo sur Art Spiegelman qui ferme le 21 mai 2012. Je suis un peu déçue car le sens de la visite n’est pas clair du tout, on y voit principalement des planches originales de ses travaux et s’il y a des explications sur des œuvres ou périodes entières on manque d’explication planche par planche. Enfin 21h30 l’heure des visites. Je choisie de voir « du coq à l’âne : un dialogue entre deux conférenciers sur différentes œuvres.» En 30 minutes, on découvre 4 œuvres avec quelques explications sur les artistes, leurs techniques et intentions. Je tente suite la visite « un tableau presque parfait : découvrez les recettes et secrets des grands chefs de l’art moderne et contemporain » la visite me plait moyennement car il faut comprendre « recette » au sens propre du terme. Fatiguée, j’abandonne cette visite et me dirige vers ma troisième et dernière étape.

 

Troisième étape : le Grand Palais pour Beauté Animale mis en musique avec Joakim. Lorsque j’arrive, il est 22h45 et il y a déjà 2h de queue pour accéder à l’exposition. Je déclare forfait et me reporte sur Monumenta2012 où il n’y a pas queue du tout : l’occasion de revoir l’œuvre mais de nuit cette fois.

 

Au final une très bonne nuit des musées et j’ai même noté des pistes pour la Nuits des Musées 2013 : visite du Pont Alexandre III, des sous sols du Grand Rex ainsi que des Archives Nationales.