13 novembre 2012

Le saviez-vous ? Le Bon Marché a été libérateur pour la femme !

En fondant le Bon Marché (le plus vieux magasin du monde !) en 1869, Aristide Bouccicaut inventait le shopping et bouleversait la société actuelle. C’est lui qui a inventé la notion du client roi !

LeBonMarché_Lutetiablog-Lutetia-blogLe coin de Noël au Bon Marché

 

Pour la première fois, les stocks sont directement visibles par les clientes

Pour la première fois, une femme n’avait pas besoin d’aller chez la couturière pour se faire faire une robe sur mesure mais pouvait acheter une tenue de prêt à porter. Les femmes de milieu modeste ont donc enfin eu accès à la diversité vestimentaire et voire même changent plus régulièrement de tenue : c’est le début de la mode.

Pour la première fois, tous les produits étaient rassemblés dans un même magasin et organisés par rayon : plus besoin de faire X boutiques pour acheter du linge de maison, puis du parfum et une cravate pour monsieur. Du coup, les femmes se retrouvent à gérer le budget familial, gagnant par là un peu d’autonomie.

Pour la première fois, les prix ne sont plus faits à la tête du client mais sont ouvertement affichés.

Pour la première fois, les clientes ont des garanties sur les produits et il est possible de retourner une marchandise et de procéder à un échange.

Pour la première fois, les femmes travaillent en tant que vendeuses et gagnent un peu d’autonomie (même si le job était bien sûr très pénible et très mal payé, il ne faut pas se leurrer) Ces mêmes femmes étaient par ailleurs payées à la commission, système révolutionnaire à l’époque.

Pour la première fois, il était possible de se faire livrer ses courses à domicile voire même vers les différentes régions françaises.

Pour la première fois, les femmes pouvaient faire la petite commission autre part que chez elle ou chez des amies.

Pour la première fois, il y a de la publicité dans les magasins en France, des catalogues produits….


Bref, vous l'auriez compris, le Bon Marché est aujourd'hui plus que l'un des 4 grands magasins français, mais tout simplement une relique d'une époque passée et le symbole d'une évolution incroyable. Pensez-y la prochaine fois que vous y faites un tour !


Pour en savoir plus, je vous conseille d'écouter le podcast de l'émission de Franck Ferrand "Au coeur de l'histoire" consacrée aux grands magasins.

Bonus: Aristide Bouccicaut a inspiré Zola et le personnage de Octave Mouret de "Au bonheur des Dames"