06 février 2013

Le malade imaginaire à la Comédie Française (critique)

Le malade imaginaire de Molière dans la mise en scène de Claude Stratz est un classique qui fonctionne bien car la mise en scène est parfaite : ni minimaliste (comme c’est parfois le cas à la Comédie Française) ni trop chargée.

Argan, joué ici par Gérard Giroudon, est un hypocondriaque encouragé par une cour de médecins souhaitant lui plaire (en le déclarant malade) et lui prescrivant moult remèdes et médecines. Celui-ci, souhaitant la présence d’un médecin presque H 24, veut marier sa fille Angélique à un jeune médecin laid et timide. La servante Toinette (Julie Sicard) va essayer de faire entendre raison à Argan en lui montrant le ridicule de cette science qu’est la médecine.

malade imaginaire lutetiablog lutetia

Personnellement, j’ai passé tout mon temps à me demander à quel moment de la représentation Molière est mort sur son siège, ça m’a un petit peu perturbée. Sinon, rien à redire à ce spectacle si ce n’est peut être des difficultés à entendre Marion Malenfant qui joue le rôle d’Angélique à cause d’une diction parfois trop rapide. Gérard Giroudon était excellent dans son rôle de « malade » avec ses tics et mimiques, Denis Podalydes à peine reconnaissable dans ses rôles de Monsieur Diafoirus et Monsieur Fleurant mais toujours au top et Julie Sicard géniale dans son rôle servante qui fait tout pour arranger la situation.

 

Le malade imaginaire au théâtre éphémère de la Comédie Francaise
Jusqu'au 25 février 2013
Place Colette, Paris 1
Prix : il reste uniquement des places à 5€ en vente 1h avant la représentation et quelques places à 39€


29 décembre 2012

L'excellent Chapeau de paille d'Italie de Labiche à la comédie francaise (critique)

Pierre Niney avait été un de mes coup de coeur découvert lors d'Une histoire de la comédie francaise et ce coup de coeur est définitivement confirmé avec son rôle principal dans Le Chapeau de Paille d'Italie. Pour info, je ne suis pas du tout la seule à craquer sur Pierre Niney.

Chapeau de Paille Italie Lutetiablog LutetiaPhoto © Christophe Raynaud de Lage

Cette pièce raconte la course poursuite d'un jeune marié, à la recherche d'un chapeau de paille pour permettre à une femme  trompeuse de rejoindre son mari sans que celui ci ai le moindre soupcon. Cette galopade, qui dure tout de même 2h30 passe  comme une fleur, on en vient même à regretter que la pièce soit déjà terminée. Dans une mise en scène année 70 et  accompagné d'un petit orchestre ambulant, chaque scène garde un rythme très dynamique et fait rire son public avec des jeux  d'acteurs / de mots toujours en finesse.

Fort de son succès, Le chapeau de paille d'Italie est complet pour toute les représentations mais, comme je vous l'ai déjà  dit, il est possible d'acheter à chaque séance une petite 50aine de places à 5 euros une heure avant le spectacle. Croyez  moi, les deux heures de queue (pour rappel, il faut arriver à 17h30 pour être sûr d'avoir une place) en valent largement la peine. 

Le Chapeau de Paille d'Italie au théâtre éphémère de la Comédie Francaise
Auteur Labiche et mise en scène Corsetti
Jusqu'au 7 janvier 2013
Lundi, Mardi, Vendredi, Samedi à 20h30
Dimanche à 14h

26 juin 2012

Une Histoire de la Comédie Française au théâtre Ephémère de la Comédie Française (critique)

Si je n’avais pas gagné les places pour Une Histoire de la Comédie Française grâce à Fous de Théâtre, je ne serai jamais allée voir cette pièce.  Ce qui aurait été bien dommage.

Comme le titre l’indique bien, la pièce est une rétrospective de l’histoire de la comédie française et c’est le fruit de la collaboration de Christophe Barbier pour l’écriture et Muriel Mayette pour la mise en scène.

 

Une histoire de la comédie francaise lutetia lutetiablog blog

Chaque siècle est représenté par un acteur qui joue les acteurs et les moments clefs de chaque époque. Un décor minimaliste (sachant que le seul accessoire sur scène est le fauteuil de Molière que l’on voit pour le XVIIeme siècle, on pourrait même dire : pas de décor) mais une représentation portée par ses acteurs.

L’occasion de réviser l’histoire de la Comédie Francaise : création, mise en péril, révolution, déménagement, incendie, les ratés, les innovations… L’occasion également de découvrir d’excellents acteurs : Elsa Lepoivre époustouflante dans ses représentations du XIXème siècle et Pierre Niney  éblouissant dans son interprétation (et auto critique) du XXème siècle. Enfin, une pièce qui va plus loin que la rétrospective, en mettant en scène un XXIème siècle futuriste à mourir de rire, le tout porté par Elliot Jenicot.

A peine un mois sur scène, la pièce ne passe malheureusement déjà plus.

 

PS : pour ceux qui se demandent si même la Comédie Francaise a cédé à la mode de l’éphémère, je vous rassure : le théâtre éphémère existe uniquement le temps de la restauration de la salle Richelieu. Plus d’info sur le blog Hotel Paris Rive Gauche.