11 décembre 2012

Dans les chaussures d'un autre au théâtre du Lucernaire (critique)

C’est l’histoire d’un homme qui voudrait absolument un enfant avec sa femme. A côté de lui son frère, dont la femme voudrait un enfant mais qui lui-même voudrait être une femme. Bref, une pièce sur la position de l’homme et de la femme dans notre société actuelle et sur les décalages qui peuvent parfois intervenir.

Promotheatre-dans_les_chaussures_d_un_autre

La pièce est produit par la compagnie Carrozzone Teatro qui semble décidemment se spécialiser dans la tragicomédie.


Un spectacle, s'il n'est pas révolutionnaire, qui reste très agréable à regarder, qui faire rire et pleurer à la fois, dans une mise en scène sympa, même si on peut regretter quelques décalages avec la musique : très étrange de voir une scène dramatique et à peine la lumière coupée, une petite musique légère démarre.

Dans les chaussures d’un autre
Théâtre Lucernaire
53 rue Notre Dames des Champs
75004 Paris
Du mardi au dimanche à 21h30
Durée : 1h15
jusqu’au 13 janvier 2013
Prix 30€ ou 25 ou 15 € en réduit – sinon vous pouvez toujours consulter mon article de bons plans théâtre pour trouver des réductions


13 septembre 2012

Le porteur d’histoire au Theatre 13 (critique)

On est d’accord, le titre de cette pièce est nul et ne donne absolument pas envie de traverser tout Paris pour aller au Théâtre 13. Ceci dit fousdetheatre en a dit tellement de bien que quand j’ai eu l’occasion de gagner des places via son blog, j’ai aussitôt participé au concours et j’ai gagné deux places !

L’histoire : Par une nuit pluvieuse, au fin fond des Ardennes, Martin Martin doit enterrer son père. Il est alors loin d’imaginer que la découverte d’un carnet manuscrit va l’entraîner dans une quête vertigineuse à travers l’Histoire et les continents. Quinze ans plus tard, au cœur du désert algérien, une mère et sa fille disparaissent mystérieusement.

Le porteur d'histoire Lutetiablog Lutetia Blog

Encore une fois, le pitch ne fait pas honneur à la véritable pièce.
Voici ce le pitch devrait dire : Le porteur d’histoire c’est un véritable roman que le spectateur suit de façon haletante. C’est une histoire composée de plein de petites histoires, toutes plus fascinantes les unes que les autres. Sur scène cela donne des séquences de quelques minutes dans un pays, dans une époque…. avec des acteurs qui évoluent à une vitesse incroyable mais jamais sans perdre le public. Le public qui est en attente perpétuelle, qui veut connaitre la fin de cette histoire, et de ce recit et de celui-ci aussi ! Le public qui a l’impression de suivre mille feuilletons à la fois et qui ne saurait dire lequel il préfère car, après tous, les clifhangers sont tous plus prenants les uns que les autres. Le porteur d’histoire, c’est tout ça à la fois avec un décor, des costumes et un éclairage minimaliste, saupoudré par une dose d’histoire et de légende, celle la même qui donne envie de faire des recherches sur Internet à la fin de la représentation.

Le porteur d’histoire au Théâtre 13
Jusqu’au 14 octobre 2012
Le mardi, jeudi et samedi à 19h30, le mercredi et vendredi à 20h30, le dimanche à 15h30
Prix : 24€ ou 16€ pour le tarif réduit – Et bien sûr, le 13ème jour du mois au Théâtre 13, c’est 13 euros.
Texte : Alexis Michalik
Mise en scène : Alexis Michalik
Comédiens : Amaury de Crayencour, Evelyne El Garby Klai, Magali Genoud, Eric Herson-Macarel, Régis Vallée

Edit du 02 octobre: suite au succès de la pièce, celle ci sera visible à partir du 6 février 2013 au Studio des Champs Elysées, 15 avenue Montaigne, 75008 Paris. Réservations au 01 53 23 99 19.

12 septembre 2012

Repérage de restaurants grâce à No reservation by Anthony Bourdain

No Reservation est une émission culinaire Amérique, où un homme : Anthony Bourdain, fait le tour du monde des cuisines en se laissant guider par les chefs locaux dans les meilleurs restaurants de chaque ville (mais pas forcement les plus chers ni les plus étoilés). C’est lors du Jim’s Dinner du dimanche que j’ai eu le plaisir découvert l’existence de cette émission et donc de visionner un des derniers épisodes tournés à Paris.

 

No Reservation Bourdain Lutetiablog Lutetia Blog

Dans ce 100ème épisode, tourné à Paris là où tout à commenceé Anthony Bourdain, guidé par Eric Ripert puis Joel Robluchon découvre des restaurants parisiens où il ne serait jamais allé en suivant son guide. L’idée de ce tour des cuisines est donc de sortir des chantiers battus et ce fut une réussite car  les restaurants étoilés ont été largement critiqué notamment par Alexandre Cammas, fondateur du Fooding : « les gens en ont assez de ces cadres prout prout et de ses services coincés » « on a honte du sérieux qui entoure la cuisine en France »

 


Voici ci-dessous les quelques restaurants qui ont attirés mon attention ainsi que la raison pour laquelle ceux-ci sont maintenant sur ma liste de « restaurants à tester ».


Je Thé mé
4 rue d’Alleray, 75 015 Paris
Pourquoi le tester ? Parce que le critique a tout de même dit « c’est le meilleur rognon que j’ai mangé de toute ma vie. La perfection !  C’est exceptionnel»
A tester : rognon flambé aux champignons
Environ 25€ pour un plat

Le papillon
129 rue Mouftard, 75 005 Paris
Pourquoi le tester : tout simplement parce qu’il s’agit un restau au milieu du marché Mouftard, où si on commande du fromage, ça vient du fromager d’à cote, si on demande des huitres elles viennent directement depuis l’étalage du poissonnier du marché …

Le chateaubriand 129 avenue Parmentier, 75 011 Paris
Menu du soir à 50€ (mais un seul menu par jour si j’ai bien compris ?)
Pourquoi le tester ? pour cette phrase prononcé pendant le repas » quand tu inventes un plat comme celui-ci , tu es un génie et tu ne l’enlève jamais de ta carte »
A tester : un plat presque tout blanc avec des asperges, de la mascarpone, l’ingrédient essentiel que je n’ai pas compris (du poisson ?) , des fleurs de sureau et du beurre roux
Prix : 50€

Le comptoir
9 carrefour de l'Odeon, 75 006 Paris
la réservation la plus dure à obtenir à Paris « The perfect bistro »
Pourquoi le tester « ce ravioli est un des meilleurs que j’ai mangé de l’année, il est extraordinairement bon »
A tester : un ravioli de boudin rouge ou sinon un œuf mayonnaise parce que « Yves fait le meilleur œuf mayo du monde »
Prix : de 30 à 50€

L’atelier de Joel Robluchon
5 rue Montalembert, 75 007 Paris
Pourquoi le tester : « la fameuse purée de Joel Robluchon avec au moins un quart de beurre »
A tester : la purée


Si l’émission vous a plu, vous pouvez retrouver toutes les adresses sur la page internet du show.

11 septembre 2012

Anne Frank au Théâtre Rive Gauche (critique)

Depuis le 6 septembre 2012, le comédien Francis Huster porte au théâtre une pièce pour laquelle il s’est battu pendant des années : Anne Frank.

Anne Frank Theatre Gauche Lutetiablog Lutetia Blog

La pièce ne raconte pas tant l’histoire d’Anne Frank que celle de son père, de retour au Pays Bas et qui découvre le journal de sa fille. Le spectateur alterne donc entre la vie d’Otto Frank après guerre et des scènes de vie à l’Annexe (l’Annexe étant les pièces où ont vécu les Frank et leurs acolytes cachés pendant deux années), revécu à travers le journal d’Anne. Pour info, les textes extraits du Journal d’Anne Frank ont été vérifiés à la virgule près par la Fondation Anne Frank, le spectateur ne risque donc pas de trouver que la pièce dévie par rapport au livre original.

Francis Huster est comme toujours poignant dans son rôle et joue parfaitement son role de père envers Anne Frank. Une émotion qui passe également très bien de la part de la jeune comédienne qui joue Anne.

Un seul regret sur cette pièce : le choix de la musique « triste » la même que celle que l’on entend dans tous les films et pour toutes les pièces « tristes » Dommage d’avoir utilisé cette bande son si commune.

Anne Frank au Theatre Rive Gauche
Du mardi au vendredi à 21h, samedi à 15h30 et 21h, dimanche à 15h30
Jusqu'au 20 decembre 2012
Prix : 42 à 52€
Mis en scène par Steve Suissa
Adapté par Eric-Emanuel Schmitt
avec Francis Huster (Otto Frank), Roxane Duran (Anne Frank)