29 octobre 2012

Visite de l’incroyable hôtel de la Païva

L’hôtel de la Païva est un magnifique hôtel particulier du second empire construit entre 1856 et 1866 et ainsi nommé du fait de sa propriétaire : la marquise de la Païva.

La marquise de la Païva qui est en fait Thérèse Lachman, une polonaise mariée jeune avec un tailleur russe, qu’elle abandonne (enfant compris) pour aller vivre en France. Sur place, elle devient une cocotte de Lorette (une pute près de Notre Dame de Lorette) puis épouse un premier protecteur peu riche, certe, mais avec un carnet d’adresse conséquent. Quand celui-ci s’appercoit qu’à ses heures perdues elle continue ses "activités mondaines" il la répudie. Thérèse va alors en Angleterre d’où elle revient peu de temps apres en ayant fait fortune.  Elle épouse ensuite un second homme : le marquis de la Païva un diplomate portugais. Celui-ci, sans le sous, lui emprunte toujours de l’argent et elle décide donc de faire annuler son mariage par le pape. En quatrième noce, elle épouse le conte Henckel von Donnersmarck mais gardera bien sûr le titre de marquise de la Païva, tout de même bien plus prestigieux.

L’hôtel de la Païva a été construit par son dernier mari et appartient aujourd’hui au Travellers’ Club : un club select de gentlemen voyageur.

Paiva Ferbos Lutetiablog Lutetia Blog

La première chose qu’on voit en pénétrant dans cet hôtel particulier, c’est un magnifique escalier en onyx massif avec un petit balcon au premier étage pour observer les visiteurs.  Les pièces s’enchainent ensuite les unes après les autres : le petit vestibule en tissu rouge, noir et or pour sublimer la carnation de ces dames, le grand salon avec un plafond à l’italienne qui rappelle grandement celui de l’opéra Garnier et des muses au quatre coins de la pièce, le petit salon de musique avec sa surprenante cheminée sous la fenêtre et ses conduits d’aération pour le côté,  le petit vestibule pour recevoir les fournisseurs, la magnifique salle de bain (très rare à l’époque, d’autant plus que l’eau courante n’existait pas à l’époque)….

Evidemment, il est interdit de prendre des photos dans l'hotel particulier, j'ai donc du prendre la photo d'une carte postal pour vous montrer l'escalier. IL y a cependant plein d'autres photos, notamment de la salle de bain disponible en ligne, ici ou ici par exemple.

Pour visiter cet insolite hotêl de la Païva
25 avenue des Champs Elysées, Paris
une petite recherche sur Guideapolis et le tour est joué