08 août 2012

Un deux étoiles surprenant : La Bigarrade

Au 106 rue Nollet, un petit restaurant à la façade grise qui ne paye pas de mine dissimule un 2 étoiles au guide Michelin ! Il s’agit de l’ancien restaurant de Christophe Pelé (ex chef de Royal Monceau): la Bigarrade qui est maintenant aux mains du chef japonais Yasuhiro Kanayama.

La Bigarrade lutetiablog lutetia blogPhoto récupéré sur le site Juste à côté

La salle est petite avec une vingtaine de couverts pour créer une atmosphère un peu intime (et atténuer le côté écrasant de certains restaurants étoilées), un sentiment confirmé par une cuisine ouverte qui permet aux clients d’apprécier le ballet des cuisiners en action.

Un menu unique dans ce petit restaurant : une dégustation de 12 ou 8 bouchées avec la dégustation de vin qui va avec si on le souhaite.

La valse des plats commence avec une foccacia maison à tremper dans une huile d’olive importée directement de l’Italie.

Le sommelier nous fait faire le tour de France, d’Europe même pour accompagner chaque bouchée d’un vin différent et nous ressert généreusement si on le souhaite. Les plats s’enchainent les uns après les autres. Les proportions sont petites, mais avec 12 plats on ne craint pas d’avoir faim à la fin (par contre, on craint de trop boire…)

Les fromages et desserts arrivent, on déguste avec plaisir une glace à la verveine avant de se laisser tenter par quelques petites mignardises.

Un restaurant idéal pour découvrir la cuisine gastronomique : loin du côté pompeux de certains étoilés mais avec suffisamment de découverte de saveurs pour apprécier l’expérience.

Pour info, suite au changement de chef du restaurant, je crois que les prix ont un peu baissé ce qui fait de la Bigarrade un des restaurants deux étoiles Michelin le moins cher de Paris.