28 décembre 2012

Exposition Baltard au Musée d’Orsay avec le groupe SMV

Pour commencer, une petite explication s’impose sur le groupe SMV. Le groupe SMV, ce sont des twittos en mal de culture, qui ont décidé de rendre les visites de musées un peu plus sympathique : lors d’une nocturne, former un groupe pour aller voir une expo, puis faire connaissance autour d’un verre d’où le nom : un Soir un Musée un Verre et le slogan « Soif de culture » Une initiative très sympa et l’occasion de rentrer des gens tout aussi sympas.

Baltard Lutetiablog Lutetia Blog



Baltard est synonyme pour la majorité des parisiens des Halles de Paris ou du pavillon de la Star Ac (selon sa culture), mais Baltard, c’est bien plus que ça et c’est ce que l’exposition « le fer et le pinceau » veut montrer aux visiteurs.

En résumé, il faut savoir que Baltard est un jeune homme talentueux certes (il a obtenu le prix de Rome en 1833) mais également très bien entouré : son père et ses beaux-frères soutiennent largement à sa carrière et c’est son ami Ingres lui permet d’obtenir le poste d’inspecteur des beaux arts, responsable des édifices religieux de Paris.

Les halles de Paris ont été sont plus grand projet avec une première version inauguré en 1853. A peine le premier mur construit, le chantier est arrêté car le projet n’est pas pratique du tout : de grands murs en pierre, des marches à passer (pas terrible pour les charrettes) S’en suit alors une grande période de négociation où de nombreux contre projets sont présentés, au final c’est à nouveau Baltard qui gagnera avec son projet de grande structure métallique, celui que l’on connait tous, mais il sera fortement soupçonné d’avoir triché sur ses concurrents. Baltard produit ensuite de nombreux projets pour la ville de Paris (dont le premier hotel de ville de Paris, celui qui brulera et sera ensuite entièrement reconstruit à l'identique mais en plus grand), mais fini souvent second : le tombeau de Napoléon, l’opéra (celui de Garnier)…

A côté de ces immenses projets, Baltard utilise sa double compétence : peinture et architecture pour créer / restaurer  / réaménager / agrandir de nombreuses églises comme l’église Saint Augustin ou l’église Saint Germain des Près.

 

L’exposition du musée d’Orsay permet de bien découvrir l’univers Baltard, mais est, à mon sens, plus pour des architectes que des amateurs d’art. En effet, les visiteurs voient de nombreux plans, ce qui peut ne pas être très parlant pour un visiteur lambda. J’aurais préféré de nombreuses maquettes et plus de peintures / images pour se représenter les travaux de Baltard.

Victor Baltard (1805 – 1874) – Le fer et le pinceau au Musée d’Orsay
Jusqu’au 13 janvier 2013
Ouvert du mardi au dimanche de 9h30 à 18h, le jeudi jusque 21h45
Plein tarif : 9€

Et pour répondre à cette question que vous vous posez tous : le pavillon Baltard de la Star Ac correspond réellement à un des pavillons des Halles qui a été démonté pendant la destruction des grandes Halles de Paris et reconstruit à Nogent sur Marne.