16 février 2013

Le saviez-vous ? La Joconde a été volée du Louvre en 1911

Alors qu’on parle actuellement d’une seconde peinture de la Joconde, revenons sur ce matin du 22 août 1911 où la France s’est réveillée dépouillée de sa Mona Lisa. Horreur et stupéfaction, une enquête est aussitôt lancée pour découvrir qui a pu commettre une ignominie et surtout comment cela s’est il passé ?

C’est Louis Béroud, un peintre français qui s’étonne en premier de l’absence de la peinture un matin de 1911. Après l’avoir cherché chez le photographe ou à l’administration, il s’avère effectivement que la Joconde a disparu. C’est le remplaçant du dirigeant du Louvre (le dirigeant était alors en vacances) qui est dépêché et qui doit annoncer à la mi journée au préfet Lépine que la Mona Lisa a été volée. En deux heures, la presse s’empare de la nouvelle et la partage avec le grand public.

Joconde Lutetiablog Lutetia

L’enquête commence alors en déterminant à quel moment la peinture a été vue pour la dernière fois et en interrogeant tous les employés permanents ou temporaires, soit 257 personnes. L’enquête piétine et part dans tous les sens : Apollinaire (qui voulait « faire bruler le Louvre ») et Picasso sont par exemple suspects ; des voleurs d’autres objets du Louvre revendiquent le cambriolage ou même tout simplement mythomanes se dénoncent. Des journaux proposent des récompenses et des primes à ceux qui permettront de récupérer la Joconde.

C’est seulement deux ans après le vol (soit en décembre 1913) que le chef d’œuvre de da Vinci réapparait en Italie où son voleur a essayé de le vendre à un antiquaire Alfredo Geri qui contacte immédiatement la police. Le vendeur Vincenzo Perrugia est arrêté à son hôtel de Florence : il s’agissait en fait d’un vitrier qui avait travaillé au Louvre et souhaitait rendre la Joconde à son pays natal. Vincenzo sera condamné à 18 mois de prison et le Louvre récupérera sa Mona Lisa.

 Pour en savoir plus sur la disparation de la Joconde, je vous conseille d’écouter le podcast de l’émission de Franck Ferrand « Au cœur de l’histoire » consacré à cet épisode.


25 janvier 2013

Le saviez-vous ? La place de la Concorde est en fait un cadran solaire géant

L’obélisque de la place de la Concorde est le monument le plus ancien de Paris car il date du XIIIème siècle avant JC, mais cette information n’est surprenante pour personne.

Ce qui est plus insolite, c’est de savoir que la place de la concorde est un gigantesque cadran solaire dont le gnomon (= aiguille du cadran solaire) est l’obélisque elle même. C’est un vieux projet qui datait d’avant guerre (initié en 1913 par Camille Flammarion), mis en place en 1999 quand la mairie de Paris autorise de tracer au sol les lignes des heures.

Cadran Solaire Concorde Lutetiablog LutetiaJ'ai entouré les lignes sur la photo, mais en réduit, on ne voit rien

Pensez y et regardez le sol la prochaine fois que vous marcherez à Concorde.

 Cadran Concorde Lutetiablog Lutetia

Et j’en profite pour vous raconter une autre anecdote sur l’obélisque de la place de la Concorde : il y avait initialement deux obélisques. Lorsque ceux ci sont offerts en 1830 à la France, l’ingénieur en charge d’organiser le rapatriement des obélisques en France, décida de commencer par le plus lourd des deux monolithes, celui de 230 tonnes. Son transport necessitant la construction d’engins spéciaux et ayant duré plus de 18 mois, l’ingénieur déclara forfait pour le transport du second obélisque qui fut finalement symboliquement rendu à l’Egypte en 1994.  

13 décembre 2012

Le saviez-vous ? il existe encore un mètre étalon datant de la révolution à Paris

Avec la loi du 18 Germinal an III (7 avril 1795) , article 5 : le mètre est né « On appellera mètre, la mesure de la longueur égale à la dix millionième partie de l’arc du méridien terrestre compris entre le pole boréal et l’équateur ; et litre, la mesure de capacité tant pour les liquides que pour les matières sèches, dont la contenance sera celle du cube de la dixième partie du mètre….. »

Juste après la révolution, une vingtaine de mètre étalon sont installés un peu partout à Paris, on peut encore un observer un 13 place Vendôme, Paris sur le mur du Palais de Justice. Celui installé en 1795 permettait aux français de se familiariser à cette nouvelle unité de mesure.

Metre Etalon Lutetiablog Lutetia

Cette uniformisation des mesures marque le début d’une grande opération qui impliquera de nombreux savants et aboutira à un système métrique qui aura encore besoin d’un demi-siècle pour s’imposer sur le territoire français.

Source : le Musée des Arts et Métiers

15 septembre 2012

Le saviez-vous ? Il existe encore à Paris quelques décrottoirs

Un décrottoir ? mais de quoi s’agit il ? Il s’agit d’ouvrage de ferronnerie qui était utilisé au XIXème siècle non pas pour décrotter les chaussures mais pour enlever la boue qui collaient aux chaussures.

Les rues, non pavées à l’époque, n’étant pas aussi propres que de nos jours, on peut comprendre l’importance d’un tel objet !

Le décrottoir ci-dessous (en bas à droite et à gauche de l’entrée)  est encore visible à Paris au 67 rue des Meuniers, 75 012 Paris.

Décrottoir rue des Meuniers Lutetiablog Lutetia Blog
Pour l'anecdote, à Paris, on ne fait pas grand cas de ces décrottoir, mais sachez qu'en Belgique une exposition entière a été consacrée aux décrottoirs.

10 août 2012

Le saviez-vous ? Il y a eu à Paris en 1900 des Jeux Olympiques quelques peu originaux

En 1900 Pierre de Coubertin décide d’organiser à Paris les seconds jeux olympiques en même temps que l’exposition universelle.

jeux olympique 1900 paris lutetiablog lutetia blog

Voici quelques épreuves présentés lors des manifestations pour l’exposition universelle : tir au pigeon, Cricket, croquet et en natation : le 60 mètres sous l’eau et le 200 mètres avec obstacles (j’ai cherché une illustration, mais je n’ai rien trouvé). Pour info les épreuves de natation se passaient dans la Seine au milieu même des bateaux et des détritus.

Par ailleurs, le lancer est organisé dans le bois de Boulogne, par conséquent les marteaux et disques se retrouvaient souvent dans les arbres. Enfin les sauteurs quand à eux devaient agrandir eux même les fosses de réceptions avant de participer à l'épreuve.

A noter : ces jeux olympiques de 1900 à Paris sont les premiers jeux où les femmes ont eu le droit de participer aux épreuves.


Pour en savoir plus, je vous conseille d'écouter le podcast de l'émission de Franck Ferrand "Au coeur de l'histoire" sur les "Jo d'antan"

27 juillet 2012

Le saviez-vous ? La toile « Intérieur d’une cuisine » conservée au Musée du Louvre aurait été peinte avec le cœur broyé de Louis

Depuis le XIIIème les cœurs et corps des rois sont conservés séparément : les corps allaient traditionnellement à l’abbaye Saint Denis et les cœurs étaient offerts à qui le mourant le souhaitait  cad souvent aux Jésuites. Les deux cœurs furent donc longtemps conservés dans l’eglise Saint-Paul-Saint-Louis dans le marais jusqu’à en être délogés par la révolution française.

En 1972, Petit-Badel ex architecte du roi est chargé de fondre les reliquaires de l’église. Il invite deux amis peintres : Alexandre Pau de Saint-Martin et Martin Drolling en ayant déjà en tête l’idée de leur donner les cœurs maintenant séchés. Il savait en effet, que les cœurs écrasés et malaxés dans l’huile donnent un magnifique pigment rouge qui offre un rendu magnifique sur toile.

Martin Drolling avait déjà largement profité de la révolution et récupéré de nombreux cœurs de la famille royale mais il obtient tout de même le cœur de Louis XIII pendant que Alexandre Pau de Saint-Martin récupère le plus gros des cœurs : celui de Louis XIV.

interieur cuisine lutetiablog lutetia blog

Alexandre Pau de Saint-Martin aurait donc peint avec ses reliques la toile « Vue de Caen » actuellement au musée de Pontoise (mais pas exposée) et Martin Drolling « Intérieur d’une Cuisine » exposée au Musée du Louvre.

De quoi regarder les toiles différents lors d’une prochaine visite au Louvre, car qui sait, peut être que d’autres vestiges humains s’affichent ainsi aux regards de tous?

Et pour en apprendre plus sur cette histoire et le destin des coeurs royaux, je vous conseille d'écouter le podcast de Au coeur de l'histoire de Franck Ferrand : La profanation des tombes royales à Saint Denis.

20 juillet 2012

Le saviez-vous ? Une porte blindée au Virgin Megastore sur les champs Elysées

Au sous-sol du rayon librairie du Virigin megastore au numéro 56/60 des champs Elysées se trouve une porte blindée de 40 tonnes. Il s’agit de l’ancienne porte de la First National City Bank, établissement construit en 1931 à la place de l’hotel de massa, la folie de Louis XVI (et si vous ne savez pas ce qu'est une folie, je vous envite à lire (ou relire) l'article "A la découverte de Belleville avec le Renard").  La Banque quittera le bâtiment en 1988.

Coffre Virgin lutetiablog lutetia blog