25 février 2013

Des racines et des ailes, émission spécial Notre Dame

A l’occasion des 850 ans de Notre Dame, l’émission «Des Racines et des Ailes» propose de découvrir les mystères de la cathédrale la plus connue de France.

Des racines et des ailes notre dame lutetiablog lutetia

Le documentaire permet d’assister à la fonte des nouvelles cloches de Notre Dame (sur le site de France 3) ainsi qu’à une reconstitution en image 3D de l’épopée de la Cathédrale.

Le documentaire n'étant plus disponible via la télévision de rattrapage, profitez de ce lien Youtube (sauf pour la séance de la fonte qui est dispo en extrait sur le site de France 3)  et si vous souhaitez voir les anciennes cloches de Notre Dame, celles-ci sont exposées jusqu’à AUJOURD’HUI lundi 25 février 2013 dans la cathédrale.

Cloche Notre Dame Lutetiablog LutetiaPlus de photos et d'explications sur les cloches de Notre Dame sur le blog Visites Guidées

Et parce qu'il y a décidemment beaucoup de chose à dire et à voir sur ses cloches, voici la vidéo de l'installation des cloches dans la cathédrale.


13 octobre 2012

Vénération des reliques à Notre Dame de Paris

C’est dans l’émission « Au cœur de l’histoire » de F Ferrand que j’ai entendu parler pour la première fois de la cérémonie de vénération des reliques à Notre Dame de Paris. Une historienne, invitée, disant que selon elle, il fallait voir au moins une fois cette célébration en tant qu’évènement Parisien culturel.

Cette vénération alors, de quoi s’agit-il ? Il s’agit tout simplement d’aller prier (et de se sentir plus proche du Christ et de Dieu) sur les reliques ramenés par Saint-Louis à savoir : la couronne d’épines du Christ, un clou et un bout de croix. Chaque premier vendredi du mois, une cérémonie spéciale est organisée dans ce but.

La cérémonie est en fait particulièrement connu et anticipé, car en arrivant trente minutes dans l’heure dite j’ai du lutter pour avoir une place. Pendant l’attente, une dame passe dans l’allée centrale pour distribuer les textes des chants et vendre des images de la couronne du Christ.

Enfin, ça commence, une procession arrive des prêtes qui porte le reliquaire (qui contient les reliques donc) suivi par des femmes de noires vêtues et tête couverte par voile. Autour de moi, les femmes se couvrent également la tête et certaines ont des larmes qui coulent.

 

Veneration Notre Dame Lutetiablog Lutetia Blog

La cérémonie débute, le prêtre remercie tout d’abord les « knights from England » qui sont venus pour vénérer les reliques. Tiens donc, il y aurait donc des chevaliers anglais présents, de mon côté j’ai plus l’impression de voir de vieux prêtres portant des tenus blanches avec des crois de templiers dessus…
 Les prières s’enchainent et la dame continue pendant ce temps à vendre ces photos (deux euros tout de même) en disant « je ne devrais pas vous le dire, mais si vous achetez l’image avant, vous pouvez ensuite l’apposer sur la couronne d’épine du Christ ». Merci pour le bon plan !

Vient ensuite la vénération en elle-même, qui consiste comme l’explique le prête à embrasser la couronnes d’épines ou à la toucher d’une caresse ou à apposer un objet religieux sur celle-ci. Pour « le bon ordre de la cérémonie, les chevaliers (français cette fois), vont organiser la circulation pour que chacun puisse aller vénérer tranquillement » , cad que les chevaliers font la police pour que rang après rang chacun puisse aller embrasser la couronne.

La foule avance donc en rang, les femmes de plus en plus couvertes et de plus en plus en larme, arrivé devant les reliques les chevaliers fusionnent les deux files en une seule pour que une à une, les personnes puisse embrasser la relique. Certains s’agenouillent, d’autres s’allongent presque par terre avant de pouvoir enfin voir la couronne d’épines.
La dite couronne est en fait dans un tube en plastique qui lui est recouvert de dorure. Quand vient mon tour, je n’embrasse pas la relique (même si celle-ci est essuyée entre chaque baiser, je trouve ça moyennement hygiénique) mais je me contente de poser mon image sur la couronne puis je reprends ma route.

Sachant que j'ai déjà perdu ma photo, je vous conseille d'aller sur le site de Notre Dame de Paris pour voir la tête de la relique en question.

En regagnant la sortie (car je n’allais tout de même pas attendre que TOUTE l’église aille vénérer, sinon j’en avais encore pour une heure… j’espère juste que je n’ai rien raté de sympa) je demande à une dame en noir ce qu’elle est, ce à quoi elle me répond que c’est une Dame Chevalière.

 

Bref, au final, je suis contente de l’avoir fait, mais je ne sais pas si je dirais que c’est un must see de Paris.

 

NB : ma connaissance du domaine religieux n’étant pas optimum, il est fort portable que ce texte contienne de nombreuses approximations, merci d’être indulgent.

NB 2 : le petit prospectus distribué avec les chants explique bien qu’il y a dans le monde 70 couronnes d’Epines qui seraient toutes réelles...