02 août 2013

A la découverte de la Main Jaune

C’est avec Paris Face Cachée que j’ai eu l’occasion de pénétrer dans l’ancien local de la Main Jaune. Oui, la Main Jaune, cet ancien club où les clients évoluaient en patin à roulettes rendu célèbre grace au film "La Boum"

laMainJauneArthurBaudePhoto d'Arthur Baude

La découverte des lieux ne se fait pas facilement : un meurtre a été commis et c’est en tant qu’inspecteur stagiaire que les visiteurs peuvent accéder à la piste. Accompagnée d’un inspecteur en chef, l’enquête démarre sur le lieu du crime où seul la main de la victime a été retrouvée. On va ensuite au bar d’en face avant d’aller farfouiller illégalement à la police. Prise la main (ah ah ah) dans le sac, me voila en prison.

Fidèle à ma bravoure légendaire, je reste le plus loin possible du prisonnier, morte de trouille à l’idée que celui me saute dessus en hurlant. Mieux encore, je m’échappe en démontant les barreaux de la celule…. Pas de chance, j’étais sensée m’échapper de l’autre côté, cad derrière le prisonnier… autant dire que j’ai attendu un peu avant que mon complice comprenne que je n’allais pas sortir toute seule et qu’il fallait venir me chercher.

A peine sortie de prison, mon inspecteur en chef m’indique que je dois rendre mon rapport. Je proteste vigoureusement disant que je n’ai pas pu collecter assez d’indices ni même parler à suffisamment de témoin. Peine perdue, je dois donner un coupable et un lieu du crime et là, surprise, ma propre photo se trouve au milieu de celle des suspects, tout ça a cause de mon inspecteur en chef qui m’a fait faire n’importe quoi !

Bref, je donne mes « prévisions » et c’est déjà terminé.

Cette enquête m’a permise de découvrir le lieu mythique de la main jaune, mais j’ai regretté de ne pas avoir le temps de plus trainer dans la salle et de ne pas réussir à m’imprégner de l’ambiance qu’il devait y avoir à l’époque.  Malheureusement ou heureusement, la Ville de Paris va remettre en état la Main Jaune et le collectif organisateur va devoir déménager son enquête aux….. Bains Douche de Paris !

Pour une découverte originale des Bains Douche c’est avec le Collectif de la Main que cela se passe maintenant et pour une visite de la Main Jaune, il faut maintenant attendre la restauration. A surveiller.

Posté par Lutetia à 10:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


08 février 2013

Visite de l’usine d’eau non potable d’Austerlitz

C’est avec Paris Face Cachée, que j’ai eu l’occasion de visiter l’une des trois usines d’eau non potable de Paris.

Paris est à la pointe de la technologie avec DEUX réseaux de traitement d’eau : un non potable nettoyée pour les égouts, le nettoyage des rues et l’arrosage des parcs et jardins et un réseau d’eau potable traitée pour tout le reste. Et oui, même l’eau des toilettes est potable à Paris. Attention cependant à ne pas confondre nettoyer qui veut dire « enlever les matières en suspension » et traiter qui veut dire « nettoyer puis traiter chimiquement.»
 Les usines d’eau potable de Paris ne sont pas visitables pour des questions d’hygiène et surtout de sécurité : même les agents d’eau de Paris ont bien du mal à obtenir les autorisations nécessaires pour s’y rendre.

L’usine a été créée par Belgrand, qui travaillait avec Haussman pour ce qui concerne l’eau dans les années 1860 et fonctionnait initialement avec une pompe à feu. Perdue au milieu de la campagne, l’usine est maintenant intégrée aux bâtiments d’Austerlitz mais on peut facilement la repérer grâce à l’œuvre d’art de Chen Zhen qui permet de voir l’eau passer dans le corps du dragon.

dragon eau chen zhen lutetiablog lutetia

Quand on visite l’usine, on ne voit rien d’autre que d’énormes tuyaux : les tuyaux gris servent à véhiculer l’eau qui vient d’être pompée de la Seine, les tuyaux rouges et bleus servent à acheminer l’eau vers les réservoirs de Villejuif ou Charonne.  Au milieu de tout cela, la grille de nettoyage pour récupérer les déchets soit plus de 5 tonnes par an de tout et n’importe quoi. L’usine est entièrement contrôlée à distance et fonctionne en mode double afin de pouvoir palier à tout problème en coupant l’un des accès mais en maintenant l’autre en marche.

Usine eau Austerlitz lutetiablog lutetia

Une visite très intéressante grâce à un guide qui a su rendre vivant une visite sous terraine pour regarder des tubes ! De façon générale, l’usine n’est pas ouverte au public, Paris Face Cachée était donc la seule occasion de pénétrer dans cette usine secrète.


Nota bene : pour voir la fontaine dragon en fonctionnement, n'hésitez pas à regarder l'épisode qui y est consacré dans l'émission "Paris en plus grand."

04 février 2013

Visite du bunker de la gare de l’Est

C’est grâce à Paris Face Cachée et sa visite "un abri anti bombardement", que j’ai réussi à réaliser un des mes objectifs de l’année 2013 : visiter le bunker de la gare de l’Est.

Ce bunker de plus de 10 pièces (soit 120m² de pièces uniquement) a été construit à partir de 1939 en prévision de la guerre. Les allemands ayant finalement engagés l’offensive assez rapidement, ce sont eux qui finissent la construction de ce bunker de commandement de la gare. Il ne s’agit donc nullement d’un bunker d’attaque ni même d’un bunker de retranchement, mais uniquement d’un lieu protégé pour continuer à faire opérer la gare même si les salles de contrôles principales tombent aux mains des ennemis.

bunker gare est lutetiablog lutetiaInterdiction de mettre des photos en ligne, donc je recupère celles qui sont déjà sur internet, ici le site de l'internaute.

Totalement autonome, le bunker pouvait abriter 72 personnes et pouvait fonctionner en circuit fermé car il produisait air et électricité. La visite permet de découvrir l’une après l’autre, les salles nécessaires au bon fonctionnement de la gare : la salle des machines (où il fallait pédaler pour produire de l’électricité et filtrer l’air), la salle des batteries pour stocker l’électricité, la centrale téléphonique… Le visiteur averti notera que les instructions sont alternativement en francais ou en allemand de part l’alternance de ses occupants qui n’ont pourtant jamais utilisé le bunker.

 

bunker est lutetiablog lutetiaPhoto depuis le site Le Parisien

Super visite rarement ouverte au public, il paraitrait qu’il y a parfois des visites annoncés dans le pariscope ou l’officiel des spectacles, mais cela faisait plus de deux ans que je guettais ça et je n’avais encore rien vu.

22 janvier 2013

Paris Face Cachée : inscription seconde vague

Ne manquez pas, mercredi 23 janvier la seconde vague pour les inscriptions de Paris Face Cachée. Mise en ligne des réservations entre 9h et 10h.

Paris Face Cachée Lutetiablog Lutetia

Au programme de cette seconde vague (je crois, selon mon décryptage des programmes, je peux tout à fait me tromper) :

-          Le petit train de la gare de l’Est

-          Oxmo Pucino en concert dans un atelier de maintenance de la RATP

-          Les coulisses de l’hôpital Kremlin-Bicêtre

-          Le bunker sous la gare de l’Est ?

-          Les coulisses du stade de France ?

-          Visite de la Cité internationale

-          L’expo Robots du Musée des Arts et Métiers

Et plein d’autres choses...

 

Préparez votre CB dès maintenant et connectez vous sur www.parisfacecachee.fr demain au réveil !

09 janvier 2013

Assister à une course de trot à l’hippodrome de Vincennes avec Paris Face Cachée

Lors de la première édition de Paris Face Cachée, j’avais réussi à obtenir une place pour la visite « Rester dans la Course : Vivez une expérience unique. Non seulement vous aurez accès aux écuries, observeres la préparation des champion, et assisterez à une course depuis les gradins, mais vous aurez l’immence privilège de monter à bord ‘un bus suiveur, exceptionnellement affrété pour l’occasion ! Vous pourrez ainsi suivre les chevaux de près, depuis l’intérieur de la piste, à leur allure !»

Paris Face Cachée Rester dans la course Lutetiablog LutetiaLa course depuis le bus suiveur

Pour info, à mon avis, la visite intitulée « A toute bride » et avec une description beaucoup plus évasive que celle de l’an dernier, c’est la même chose.

Bref, nous voici donc à l’hippodrome de Vincennes, bravant le froid et la neige pour assister à une course de chevaux. On commence par le tour dans le bus suiveur, c’est vraiment différent de suivre la course de l’interieur et qui plus est, à la même vitesse que les courreurs. On visite ensuite la partie réservée aux propriétaires de l’hippodrome, puis le moment que tout le monde attendait : la visite des ecuries et la préparation des chevaux. Malgrè le froid glacial, celle ci dure plus d’une heure trente, le temps de tout voir et surtout de répondre aux nombreuses questions du public.

Une visite insolite très sympa où on a appris énormement de choses sur le monde des courses hippiques.


Pour assister à une course à Vincennes, nul besoin de participer à Paris Face Cachée, c’est ouvert à tous. L’occasion par exemple de se faire une soirée paris hippiques avec des amis, car oui, il y a également des nocturnes à Vincennes et quoi se faire une sortie vraiment atypique.

Attention : amateurs de sensations fortes, passez votre chemin, l’hippodrome de Vincennes est spécialisé des courses de trot uniquement.... pas de folle vitesse donc.

 

Hippodrome de Vincennes
2 route de la ferme, Paris 12
Tel : 01 49 77 14 70
Prix d’entrée : 3€

07 janvier 2013

Découvrez le programe 2013 de Paris Face Cachée

L’an dernier, avait eu lieu la première édition de Paris Face Cachée : un évènement un peu comme les journées du patrimoine mais uniquement pour Paris et sa banlieue. L’occasion de pénétrer l’interdit, expérimenter l’inédit ou rencontrer l’inconnu.

 

Paris Face Cachée Lutetiablog Lutetia

L’an dernier, les animations payantes et gratuites, avaient permis de visiter la station de métro utilisée pour les tournages de cinéma : Porte des Lilas, de faire un tour de zodiac sur la scène, de visiter les égouts de Paris, de découvrir un consultat insolite, de visiter les écuries de l’hippogrome de Vincennes, de passer une nuit à l’imprimerie du Parisien...

Quel programme nous attends avec cette nouvelle édition ? Celui ci va être dévoilé aujourd’hui sur le site http://www.parisfacecachee.fr ainsi que la date d’inscription pour participer aux activités. Attention, comme toujours, les inscriptions en ligne c’est la guerre : il faut être ultra sur le coup, avoir un peu de chance et espérer que le site tienne le coup car l’an dernier ils l’avaient mis en maintenance au moment de l’ouverture des inscriptions car les serveurs n’avaient pas tenu le coup.