08 décembre 2013

Diner au restaurant de la Maison Blanche à Paris et profiter de sa vue unique

Un restaurant unique pour une occasion unique : c'est après avoir tenté en vain de réserver une table chez Apicius, à la Tour d'argent ou au Jules Verne que nous nous sommes rabattus sur la Maison Blanche, ultra connu pour sa vue.

MaisonBlancheResto

J'annonce tout de suite la couleur : ce restaurant n'est pas a la hauteur des autres adresses précitées même si nous y avons passé un excellent moment.
Deux gros bémols pour ce lieu : en hiver, très peu de tables offre la vue qui rend ce resto si célèbre et beaucoup de tables sont mal situées: près des cuisine avec ballet des serveurs garanti, près des toilettes ou sur la ˋmezzanin avec une faible hauteur de plafond. Précisez bien dès la réservation que vous souhaitez une table au milieu de la baie vitrée.
Deuxième point d'attention la cuisson des viandes : avec une assiette saignante et l'autre bien cuite, nous avons pourtant observé exactement la même couleur pour nos filets de boeuf.
Ces deux points à part : la vue magique ainsi que l'attention porté par les serveurs permettent de profiter à 100% des plats classiques ( ne pas s'attendre à des découvertes gustatives ). Le reste de l'ambiance de la soirée dépend entièrement de vous et de votre sens de la critique l'observation : je n'ai jamais vu autant de Louboutin ou de cougars tous seins sortis au mètre carré.
Au final, si vous en avez les moyens, allez y une fois en été pour découvrir le lieu et profitez de la vue, sinon il existe plein d'autres endroits à Paris qui allient vue et prix corrects.

La Maison Blanche
15 avenue du Montaigne 75008 Paris
01 47 23 55 99
Lundi - Vendredi : 12h/14h et 20h/23h
Samedi & Dimanche : 20h/23h
Réservation quasi obligatoire pour être sûr d'avoir une table
Prix à la carte: entrée de 30 à 70 euros, plat de 30 à 50 euros et dessert à 16 euros


16 janvier 2013

Bollynan : le resto indien authentique et pas cher rue Montorgeuil spécialiste du nan

Tout le monde connait le nan nature ou le nan au fromage, mais connaissez vous le nan ou poulet ou encore au nutella ?
Bollynan est un restaurant indien rue de Montorgeuil qui est connu pour 1) réaliser les nans devant le client et 2) pour faire un nan fourré à presque tout ce que vous voulez.

Pour la réalisation des nans, j’ai découvert qu’il fallait faire cuire le nan dans un four spécial de forme ronde en collant une boule de pate étalée sur un torchon sur la paroi intérieure du four.  Très sympa à voir et on récupère ensuite un nan tout chaud.

Bollynan Lutetiablog Lutetia

Pour le festin de nan, certains nans sont déjà préparés comme par exemple celui au poulet tikka, au fromage et aux petits légumes, un vrai régal pour 7,80€ sur place (et c’est seulement 5€ à emporter). L’important étant bien sûr de finir le repas par un nan sucré, comme le classique (pour les occidentaux car celui n’a rien d’authentique) nan au nutella.

Le bonus : les produits seraient bios.

Bollynan
12 rue des petits carreaux, paris 02
Ouvert du lundi au samedi de 11h à 23h
Mais ça ne coute rien d’appeler pour vérifier que c’est ouvert, car la première fois que j’ai voulu y aller, j’ai trouvé porte close
Téléphone : 01 45 08 40 51

30 novembre 2012

Le retour du resto éphémère du Plaza Athénée et le resto clandestin SupperClubs pour gentlemen

Décidemment, l’engouement pour les bars éphémères ne semble pas être en baisse, encore deux nouveaux pour cette saison hiver 2012.

BancsdhiverbyDR_Lutetiablog-Lutetia-blogPhoto by DR du site Hotellerie et Restauration


Les bancs d’Hiver
Le restaurant éphémère du Plaza Athénée les « Bancs d’Hiver » s’installe à Paris du 6 décembre au 15 février avec un resto éphémère montagnard autour du quel on peut boire un vin chaud avant de se restaurer. Le menu élaboré par le chef P Marc sera lui aussi dans l’esprit savoyard : Potiron, Raclette, biscuit de Savoir et autre mets originaux.
Menu à 120€ - Venir couvert !
Réservation au 01 53 67 66 00 ou lesbancsdhiverhpa@dorchestercollection.com
Ouvert le jeudi, vendredi et samedi soir | Privatisation possible
Hotel Plaza Athénéé
25 avenue Montaigne
75 008 Paris

Supperclubs_Lutetiablog-Lutetia-blogPhoto de l'article sur le site Merci Alfred

Supper Clubs pour Gentlemen
Un restaurant réservé aux hommes ! Un diner clandestin dont l’adresse sera révélée au dernier moment et où vous pouvez aller seul : l’occasion de faire des rencontres autour de la table. Quelques informations tout de même : le diner aura lieu dans une villa perchée sur les hauteurs de Montmartre et sera 100% champagne. Attention, seul une quinzaine d’invités pourra participer à ce diner.
Diner les 5, 6, 7 et 8 décembre à 20h
120€ par personne - Inscription sur internet dans la limite des places disponibles
Information repéré sur le site www.mercialfred.com

10 novembre 2012

Un excellent restaurant Japonais de Paris : Kifuné dans le 17ème arrondissement

Ce restaurant rue Saint Ferdinand passe presque inaperçu, c’est pourtant une adresse connue et très fréquentée par les Japonais. Avec une salle toute petite : peut être 14 places assises, 10 places au bar et une mini salle de 4/5 personnes privatisable, on est loin des restaurants japonais qui servent à la chaine.

Les chefs préparent devant les clients les plats : on les voit sortir les poissons, préparer le riz, faire les sushis, makis et autres merveilles japonaises sous nos yeux, l’idéal étant bien sûr de demander à être placé au bar pour avoir vraiment une bonne vision de tout ce qui se passe « en cuisine »

Kifune Lutetiablog Lutetia Blog
Etalage de poisson quand on est au bar

Quelques exemples de plats à tomber par terre , les poissons fondent sous la langue et font perdre toute envie de contrôle :
- les sushis à l’anguille légèrement grillés au chalumeau
- les sushis à la coquille Saint Jacques
- les nouilles servis dans une grande assiette à soupe (presque un bol énorme) avec ses différents compartiments d’assortiments (on dirait presque une soupe géante)
- les makis au maquereau et aux herbes
Et sinon, il y a toujours la carte du jour, en Japonais uniquement….., ne pas hésitez à lorgner sur les assiettes des voisins et à commander la même chose !

Bien sûr, ce niveau de qualité à un prix : comptez de 30 à 40€ par personne.

A tester le soir pour être entouré de tous les Japonais et bien sûr, il faut réserver

Kifuné
44 rue Saint Ferdinand, 75017 Paris
Tel : 01 45 72 11 19
Ouvert du mardi au samedi midi et soir (mais c’est moins exotique le midi)

08 novembre 2012

Foisons de restaurants éphémères et diner d’exception à Paris, dépechez vous de vous inscrire !

Décidemment, il y a trop de choses à Paris et je suis grandement frustrées de ne pouvoir participer à tous.

 

1) Le diner Krug en Capitale (à la Samaritaine ! Avec un chef étoilé ! et du champagne !) affiche d’ores et déjà complet (alors que c’était tout de même 200 euros pour le déjeuner et 300 euros pour le diner par personne) Pour que je ne sois pas la seule à être frustrée, voici la description de ce que nous ratons :

La seconde édition de Krug en Capitale s'installe dans l'un des bâtiments historiques de Paris : la Samaritaine.
Du 3 au 12 décembre 2012, La Maison Krug s'associe au Chef Emmanuel Renaut pour proposer à 14 convives, au déjeuner et au dîner, un menu d'exception mariant les multiples facettes de Krug Grande Cuvée aux mets les plus fins.
Le décor éphémère, conçu par le designer Mathias Kiss, offre de multiples vues sur la Seine.

Krugencapitale Lutetiablog Lutetia Blog


 

2) Le diner d'exception Galerie Lafayette va être pris d’assault (là il est encore temps) , cf ci-dessous la description :

Venez vous régaler, le jeudi 13 décembre à 20h précises avec Sébastien Pejus et une dégustation des vins du Château Cheval Blanc Saint-Emilion 1er Grand Cru Classé «A» et Château d’Yquem, Sauternes 1er Cru Supérieur*. Avec la présence exceptionnelle de M. Pierre Lurton, Président de Château d’Yquem et Gérant de Château Cheval Blanc. 
 
Tarifs : 180€ par personne.
Règlement à effectuer dès la réservation.
Nombre de places limité.

Contactez-nous avant le 30 novembre 2012 en envoyant vos coordonnées et le nombre de couverts sur lafayettegourmet@galerieslafayette.com  

Sortez vos CB et soyez sur le coup !

Info express : inscription pour le restaurant ephemere gastronomique Le Fooding & San Pellegrino

Le fooding et San Pellegrino continuent leur partenariat et proposent pour la troisème année consécutive un restaurant ephemere à Paris.

Pendant deux jours, la Cour et la Verrière de l’Ecole des beaux-arts seront transformés en parking gourmand avec un foodtruck gastronomique. Plusieurs chefs dont Christophe Pelé (l’ancien chef de la Bigarrade) s’associent pour proposer aux clients un menu gastronomique à 30€.

FoodingSanpellegrino Lutetiablog Lutetia Blog

EAU MINERALE S.PELLEGRINO
VINS DES VIGNERONS D'ESTEZARGUES

LA SOUPE DE LA NONNA
Par Delphine Zampetti, Chez Aline, Paris, France

BRIOCHE VAPEUR AUX CEPESET QUEUE DE BOEUF
Par Nicolas Scheidt et Joël Geismar,
El Camion & La Buvette, Bruxelles, Belgique

LA PORCHETTA, LA COQUE ET LE MAÏS
Par Christophe Pelé, Paris, France
Et Bernard Chesneau, La Porchetta,
Copenhague, Danemark 

PIZZA CAPUCINE
Par Rodolphe Bodikian,
L’Eau à La Bouche, Marseille, France

PAIN MASCARPONE ET MIEL DE POMME
Par Chris Austin et Michael Jacober,
The Morris Truck, New York, États-Unis

Nouvelle vague d’inscription aujourd’hui à midi sur le site du Fooding

26 octobre 2012

Le restaurant afghan : Buzkashi dans le 17ème

En haut de la rue des Dames, un petit restaurant afghan nommé Buzhashi vient d’ouvrir. En à peine quelques mois, celui-ci s’est déjà fait un nom dans le quartier et affiche souvent complet le soir.

Buzkashi Lutetiablog Lutetia Blog

Tenu par une famille Afghane, ce resto est petit à petit en train de devenir le QG des afghans qu coin ainsi que des soldats qui ont servis en Afghanistan.

Au menu, de nombreux plat cuisiné maison, comme par exemple :

En entrée  l’Aushak : des raviolis « inversés » farcis aux poireaux avec une sauce de viande hachée

En plat le Karayi : comme une ratatouille avec des boulettes de bœuf et des œufs pochés, à manger avec un nan nature ou encore le Kabuli : du riz basmati servi avec du veau, des carottes, des raisins secs et des amandes. Pour tous les plats, ne pas hésiter à prendre de la sauce chatni, une sauce verte étrange (picante selon le menu mais en fait non)  mais vraiment délicieuse.

En boisson, il faut absolument tester le Dohr une boisson à base de yahourt fermenté au concombre, au citron et à la menthe.

Pour un prix franchement convenable (les plats vont de 10 à 13,50€) on y mange équilibré tout en étant bien servi par une équipe très sympa.

Bref, un resto à tester avant que ça devienne compliqué d’y trouver une table le soir et que l’esprit d’équipe se perde.


Buzkashi
7 rue des Dames, Paris 17
09 53 41 92 30
Ouvert du lundi au samedi de 19h à 23h
Restaurant Afghan – Sur place ou à emporter