11 novembre 2012

Une séance de débat public au Sénat

Lors de la visite du Palais du Luxembourg (plus connu sous le nom du Senat), la guide nous a rappelé qu’il était possible de venir à assister aux débats à tout moment. Les débats ont principalement lieu du mardi au jeudi à des heures de …. fonctionnaire on va dire, sauf fin octobre début novembre quand ont lieu les débats budgétaires qui durent parfois jusque très tard le soir, voire même la nuit.

SéanceSenat Lutetiablog Lutetia Blog

J’ai donc commencé à surveiller de près la page du Sénat en direct pour pouvoir saisir ma chance et y aller un soir de séance tardive.  C’est ainsi que j’ai pu assister aux discussions autour du projet de loi relatif "à la retenue pour vérification du droit au séjour et modifiant le délit d'aide au séjour irrégulier pour en exclure les actions humanitaires et désintéressées."

Installée dans les tribunes du haut, aussi mal assis qu’aux places du poulailler de la comédie française, avec un espèce de garde chiourme qui surveille mes moindres gestes, j’observe la séance. Peu de sénateurs présents ce soir (il est 21h40), une vingtaine au maximum et la majorité de ceux qui sont là n’écoutent pas le sénateur qui a la parole : ils lisent les journaux, écrivent des textos, regardent des choses sur leur i-Pad… bref ils n’ont pas l’air très concentrés.
Les huissiers font leur travail d’huissier, ils passent des notes ou des livres d’un sénateur à l’autre, bref font la communication car les sénateurs sont supposés ne pas se déplacer pendant les séances.
Devant le bureau du président du sénat les rédacteurs intégraux notent scrupuleusement les interventions des uns et des autres et sur le côté d’autres rédacteurs font un compte rendu analytique et racontent « l’ambiance » de la séance.
Au bureau, les sénateurs se succèdent pour leur intervention avec un compte à rebours pour visualiser leur temps de parole. A chaque changement d’intervenant, un huissier pose un nouveau verre d’eau à côté du bureau et rapporte celui du précédent Sénateur.

De mon côté, j’ai à peine le temps de sortir mon portable pour prendre des notes que mon garde chiourme vient me prévenir qu’il est interdit d’utiliser le téléphone (et je dis bien d’utiliser et non pas de téléphoner…) ironique sachant qu’en bas, tout le monde utilise son téléphone.

Et en ce qui concerne les interventions, c’est d’un ennui…. Chaque Sénateur lit son discours tout préparé en respectant son temps… qui dit Sénateur ne dit pas orateur ! La seule intervention « sympa » a été celle du seul sénateur qui n’avait rien préparé, quelques extraits :

« compte tenu de la désorganisation des travaux : pas de séance certains jours mais la nuit  pour un projet de loi important, urgent qui nous oblige à veiller avec un taux de présence remarquable compte tenu de l’heure »

« Monsieur, vous aurez la parole, de toute façon vous la prenez même quand vous ne l’avez pas »


Au final, une séance surprenante mais intéressante, j’ai surtout adoré la fin quand les sénateurs s’en vont et laisser tous leurs déchets sur place (journaux, ordre du jour, notes…) car après tout, il y a des hommes pour tout ramasser…

Posté par Lutetia à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,