28 février 2013

Collaboration au théâtre de la Madeleine (critique)

La pièce vit à Paris sa deuxième (ou troisième ?) saison, ayant rencontrée l’an dernier un tel succès qu’il fut difficile d’obtenir des places pour une des représentations.
En voici l’histoire : Deux artistes au sommet de la gloire. Deux géants ! Richard Strauss (Michel Aumont) et Stéfan Zweig (Didier Sandre). Le premier, proche du régime nazi et se croyant tout puissant et intouchable, non concerné par la politique. Le second, craignant au contraire cette politique et la violence qu’elle allait sécréter. Ils s’admiraient. Ils créeront ensemble un opéra bouffe inspiré de Ben Johnson,« La Femme Silencieuse », immense succès arrêté dès la seconde représentation par le régime nazi, le nom d’un juif étant resté sur l’affiche malgré l’interdiction.

 

Collaboration lutetiablog Lutetia

Le pitch de la pièce ne fait pas justice à Strauss qui à peut être flirté un moment avec le nazisme mais qui se retrouva surtout contraint de collaborer avec le régime car sa belle fille et donc ses petits enfants étaient juifs. La pièce, très bien faite, montre l’évolution du régime nazi en la replaçant dans le contexte historique à l’aide de panneau de transition donnant la date de chaque scène. Les deux acteurs principaux sont excellents et c’est très sympa de se plonger dans une collaboration entre un librettiste (le parent pauvre de l’opéra : on connait toujours le compositeur mais rarement le librettiste) et un compositeur avec toujours, l’avis de la femme de Strauss ancienne chanteuse lyrique.

Un des must see de la saison théâtrale!

 

Collaboration au théâtre de la Madeleine
Jusqu’au 24 mars 2013 (selon la fnac) ou 31 mai 2013 selon l'espace réservation du théâtre (mais quand on clic sur les dates, ça ne marche pas...)
Du mardi au samedi à 20h30, samedi et dimanche à 17h
19 rue de Surène, Paris 8ème
Prix : de 19 à 59€ et pensez toujours à consulter mon article qui contient presque 20 bons plans pour obtenir des réductions pour aller au théâtre à Paris