15 mars 2013

Recevoir le semestriel « Les carnets de Versailles » gratuitement chez soi

Versailles… on s’y rend principalement pour visiter le château mais le château de Versailles, ce n’est pas d’un bâtiment majestueux qui héberge un musée. Versailles, cela peut également être un bal avec le carnaval de Versailles, un pique nique en blanc, un concert à la chapelle, un spectacle de fontaines (parfois même avec un feu d’artifice), un opéra à l’opéra royal, etc

Pour s’y retrouver, il existe le magazine semestriel « Les Carnets de Versailles » qui regroupe tout ce que propose le château : visite, visite thématique, atelier, concert, exposition temporaire… le tout accompagné de petits dossiers comme par exemple un magnifique photoreportage sur les fontainiers (ceux d’aujourd’hui) ou l’historique des grandes eaux de Versailles.

Carnets Versailles Lutetiablog Lutetia

Le plus beau de l’histoire ? le magazine est gratuit et il suffit de s’inscrire en ligne pour le recevoir régulièrement et gratuitement chez soi.

Inscription pour recevoir le magazine "Carnets de Versailles" sur le site du château de Versailles.


04 mars 2013

Visite du Palais de Justice de Paris (ancien Palais de la Cité)

C’est pendant l’époque gallo romaine, que Julien l’apostat s’installe sur l’ile de la cité car la situation géographique offrait une protection idéale de part les bras de la Seine qui protégeaient l’ile. Au Xème siècle, le palais de la Cité a été construit et logeait la monarchie et depuis, il a été mainte fois détruit (guerre ou incendie) et agrandi. Charles V fut le dernier roi à y habiter et c’est lui qui décida de se faire construire une forteresse un peu plus excentrée (le château de Vincennes) permettant de fuir discrètement si besoin : en effet, la ville de Lutèce s’étant considérable agrandie en passant de 10 000 à 150 000 habitants et le palais était maintenant complètement coincé au milieu des habitations n’offrant qu’aucune sortie de secours. En attendant la fin de la construction, Charles V s’installe au Louvre qui était alors une forteresse située aux remparts de la ville.
Peu de temps après en 1776, le palais subit un changement d’organisation, qui sépare la grande cour, au milieu duquel trônait la Saint Chapelle, en deux petites cours, ce qui cache un peu ce qui était perçu à l’époque comme une « monstruosité d’art gothique ». 

Palais Justice LUtetiablog Lutetia

Pendant la période Haussmanienne, de grands travaux d’agrandissement sont entrepris et c’est l’architecte Duc qui supervise le chantier pour obtenir peu ou prou ce qui correspond aujourd’hui à notre Palais de Justice.

Voici quelques anecdotes architecturales sur la bâtiment actuel :
- sur le fronton est côté boulevard du Palais, notez les symboles mélangés de la monarchie (fleurs de lys, couronne) mais aussi de la république avec sa devise « Liberté, Egalité, Fraternité »
- dans la galerie en ligne avec l’entrée des avocats : les inscriptions relatives aux anciennes boutiques installées à l’entrée du Palais de Justice, notamment le "bureau d'écriture" pour l'écrivain public

PalaisJustice Boutiques Lutetiablog Lutetia


- la salle des pas perdus et ses poêles anciens classés en 1882 aux monuments historiques, dont certains fonctionnent encore.

PalaisJustice_Poele Lutetiablog Lutetia

- la première chambre civile du Tribunal de Grande Instance correspond à l’ancienne chambre du roi à l’époque de Philippe Le Bel. La salle a brûlée pendant la Commune mais fut restaurée à l’identique grâce à des peintures montrant les lieux avant l’incendie. A noter : au plafond les fleurs de lys ainsi que les porcs épics devise de Louis 12 : « qui s’y frotte s’y pique.»

PalaisJustice_1Chambre Lutetiablog Lutetia


- la galerie de saint louis qu’on peut uniquement admirer à travers deux portes en verre

Galerie Saint Louis Palais Justice Lutetiablog LutetiaPhoto récupérée sur le site de la cour de cassation


- la façade côté ouest qui, selon les plans de Duc, devait servir d’entrée principale mais ce ne fut jamais les cas car les travaux ont été arrêtés avant d’être finalisés
- la grande chambre de la cour de cassation (fermée au public mais parfois ouverte) : la plus grande et la plus richement décorée du palais de justice

Grande Chambre Cassation Lutetiablog LutetiaPhoto récupérée sur le site du Huffington Post

Et si c’est plus le fonctionnement de la justice qui vous intéresse, ne manquez pas :
- la première chambre civil du Tribunal de Grande Instance car c’est dans cette pièce qu’à siègé le tribunal révolutionnaire et ici que Marie Antoinette fut condamnée à la guillotine.
- la salle des criées où ont lieu les ventes aux enchères judiciaires de biens immobiliers, à la bougie selon la tradition
- la cour d’assise, à visiter en début de mois, pour assister aux procès criminels
- le correctionnel pour assister aux minis procès liés aux délits.

Palais de Justice de Paris
5 boulevard du Palais, Paris 2ème
Ouvert aux horaires administratifs
Accès : gratuit pour tous car en France, la justice est publique mais si on veut une visite guidée, il faut passer par le Centre des monuments nationaux et payer 7 euros.
A visiter en début de mois si on souhaite entrer à la cour d’assise

23 janvier 2013

Visite guidée gratuite de l’hôtel de Ville de Paris

Commencons par un petit historique en posant les bases : au début (XIIIème jusque début XVIème) il n’y avait pas d’hôtel de ville mais une simple maison aux piliers situé en face de la place de la grève. C’était sur cette place que les travailleurs venaient chercher du travail tous les matins et aussi manifester leur mécontentement quand ils ne trouvaient pas d’emploi, d’où l’expression « faire la grève »

maison aux piliers hotel de ville lutetiablog lutetia

Au début des années 1530, Francois Ième demande la construction d’un édifice plus imposant qui ressemblerait « aux châteaux de la Loire » dont la première pierre est posée en 1533 et la construction achevée en ...1628. Au cours du XIXème siècle l’hôtel de ville est agrandi plusieurs fois mais brûle totalement en 1871 pendant la Commune.

De 1873 à 1892 l’hôtel de Ville est reconstruit avec un plan similaire au précedent hôtel de ville mais en beaucoup plus grand. Lors de cette construction, l’édifice est doté des dernières modernités : le chauffage, le téléphone, l’electricité pour éclairer les pièces via 48 lustres de cristal.

 

Le nouvel hôtel de ville comporte de nombreuses salles de reception, dont la plus connue est la salle des fêtes qui est plus longue que la galerie des glaces de Versailles. Cette salle est décorée via des peintures et sculptures qui représentent des scènes de danse, de musique et de Paris ainsi que des provinces de la France dont ... l’Algérie.

Fete Hotel de Ville Lutetia Lutetiablog

La salle à manger est reconnaissable à ses nombreuses peintures / sculptures de scène de chasse et de pêche ainsi que ses représentations de nourriture.

Un petit salon « de transition » permet de redécouvrir l’histoire de Paris, notamment les moments liés à sa prise de liberté.

Petit salon hotel de ville lutetiablog lutetia

Le salon des arcades divisés en trois parties : art, science et lettre décoré par les artistes « à la mode » de l’époque et qui permet également de voir des représentations de Paris que l’on ne voit plus aujourd’hui.

Salle arcades Lutetiablog Lutetia

On termine la visite en redescendant via l’escalier intérieur, qui fut copié sur celui du château de Blois au même que l’escalier du Sénat (mais qui lui n’est pas double)

Escalier Hotel de Ville Lutetia Lutetiablog

Une visite guidée très interessante, proposée gratuitement par la mairie de Paris que je vous invite vraiment à faire pour découvrir les trésors de peintures et sculptures qui décorent l'hotel de ville.
Pour les groupes, il faut prévoir deux mois d’attente avant d’avoir une date, pour les individuels, c’est plus simple, on peut être « casé » dans un groupe non complet. Lors de la visite que j’ai effectuée, j’étais affectée au groupe des « conjoints du ministère des affaires étrangères » et j’ai trouvé cela très sympa, d’autant que la guide adapte son discours en fonction du groupe, en l’occurence, je doute que j’ai un jour « l’occasion d’être reçu à l’hôtel de ville en tant que conjoint d’un représentant d’un pays étranger » mais au moins, je connais maintenant le protocole.

Détail Hôtel de ville Lutetiablg Lutetia

Visite guidée de l'hôtel de Ville de Paris
Téléphone pour inscription individuel : 01 42 76 43 43
Prix : gratuit

07 janvier 2013

Découvrez le programe 2013 de Paris Face Cachée

L’an dernier, avait eu lieu la première édition de Paris Face Cachée : un évènement un peu comme les journées du patrimoine mais uniquement pour Paris et sa banlieue. L’occasion de pénétrer l’interdit, expérimenter l’inédit ou rencontrer l’inconnu.

 

Paris Face Cachée Lutetiablog Lutetia

L’an dernier, les animations payantes et gratuites, avaient permis de visiter la station de métro utilisée pour les tournages de cinéma : Porte des Lilas, de faire un tour de zodiac sur la scène, de visiter les égouts de Paris, de découvrir un consultat insolite, de visiter les écuries de l’hippogrome de Vincennes, de passer une nuit à l’imprimerie du Parisien...

Quel programme nous attends avec cette nouvelle édition ? Celui ci va être dévoilé aujourd’hui sur le site http://www.parisfacecachee.fr ainsi que la date d’inscription pour participer aux activités. Attention, comme toujours, les inscriptions en ligne c’est la guerre : il faut être ultra sur le coup, avoir un peu de chance et espérer que le site tienne le coup car l’an dernier ils l’avaient mis en maintenance au moment de l’ouverture des inscriptions car les serveurs n’avaient pas tenu le coup.

15 novembre 2012

Visite de l’hôtel de Toulouse ou hôtel La Vrillière, plus connu sous le nom de la Banque de France

L’actuel bâtiment de la Banque de France, également connu sous le nom de l’hôtel de Toulouse, a été construit en 1640 par Mansart. L’hôtel actuel a été mainte fois modifié au cours le l’histoire, de part ses occupants (l’imprimerie national s’y est installée pendant la révolution) et part les travaux demandés (ajout d’un monument aux morts sur la façade du bâtiment après la première guerre mondiale)

L’hôtel de Toulouse est particulièrement connu pour sa galerie dorée. Si celle-ci était déjà présente sur les plans initiaux de Mansart , l’intérieur, décorée par Perrier était très différent. C’est en 1713 qu’un décorateur a réorganisé cette galerie en la retravaillant dans un style baroque avec un thème récurrent : la chasse et la mer. Cette galerie est maintenant spectaculaire : très chargé, mêlant peinture et sculpture. Les peintures originales ayant été dispatchées dans des musées français de province pendant la révolution française, ce sont des reproductions remise à la taille que le visiteur peut voir lors de sa visite de l’hôtel de Toulouse.

HotelToulouse_Lutetiablog-Lutetia-Blog

Lors des journées du patrimoine, il est possible de visiter plus de salles comme la salle du conseil d’administration avec ses sculptures sur bois magnifiques, des petits salons… Sinon, tout comme le Palais du Luxembourg, l’hôtel de Toulouse fait parti du centre des monuments nationaux et il est donc possible de le visiter une fois par mois, en s’inscrivant bien longtemps à l’avance.

18 septembre 2012

Journée du Patrimoine : visite de la manufacture de pianos Pleyel

Les journées du patrimoine 2012, m’ont également donné l’occasion de visiter la manufacture des pianos Pleyel. Fidèle à ma devise, les visites se faisaient sur inscription uniquement et évidemment les jours J, tout était complet.

Manufacture Piano Pleyel Lutetiablog Lutetia Blog

Pourquoi visiter cette manufacture lors des journées européennes du patrimoine ? Tout simplement, parce qu’elle fait partie du réseau « Entreprise du Patrimoine Vivant » un réseau de presque 1000 entreprises reconnues pour leur savoir faire rare.

Apres l’heure faste pour les pianos (les années 1830 - 1850) , la manufacture Pleyel a rencontré des difficultés financière et a délocalisé la production. En 2007, les pianos Pleyel sont revenus à Saint Denis avec un nouveau projet : une manufacture ultra moderne pour la création de pieces uniques, des pianos à queue uniquement créés sur commande ainsi que de quelques meubles pour de grands designers. Avec 20 métiers différents, la manufacture produit une dizaine de pianos par an qui sont ensuite utilisés dans le monde entier pour équiper par exemple des salles de concert internationales.

C’est une « harmonieuse » qui nous promène etape par etape dans la manufacture. Fabrication du cadre, de la table de résonnance, de l’âme…
Arrive ensuite une des plus grosses étapes : l’installation du cadre, des cordes et du mécanisme. On réalise alors à quel point il est compliqué de faire un piano, pour vous donner une idée, voici un mécanisme de marteau

mecanisme piano pleyel lutetiablog lutetia blog

Chaque partie rouge ou verte en feutre représente un élément à ajuster pour que le marteau ne frappe pas la corde trop fort, que le marteau ne retombe pas trop fort…. Chaque ajustement pour une note, doit bien sûr être équivalent à celui de la note d’à côté. Il s’agit donc d’un travail titanesque qui demande une précision ultime.

Piano Pleyel Lutetiablog Lutetia Blog

Une fois le montage achevée, il faut accorder et harmoniser le piano. Accorder c’est simple, on peut le faire avec une machine, harmoniser, c’est autre chose. Il s’agit de vérifier que chaque corde d’une note (3 cordes pour une note dans les aigues) résonne et sonne de la même façon et bien sûr que cette résonnance soit aussi similaire à celle des autres notes. Sachant que le piano est constitué de bois et de cordes, des matières qui bougent, il faut accorder et harmoniser, puis faire jouer le piano, puis réaccorder et réharmoniser puis refaire jouer le piano et ceci autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que le fait de jouer ne modifier en rien de résultat du piano. La encore un travail épuisant (et encore, j'ai pas parlé du ressenti au toucher)

PianoPleyel Lutetia Blog

Une fois qu’on a compris ça, on ne s’étonne plus de savoir que la création d’un piano demande environ 10 mois.

Visite de la Manufacture des Pianos Pleyel
Pendant les journées du patrimoine, la fête de la musique et les journées des arts et métiers.

16 septembre 2012

Journée du Patrimoine 2012 : Visite du Grand Rex

Les journées du patrimoine ont commencé fort avec un réveil à 6h pour aller visiter le Grand Rex à 7h.

Le Grand Rex Lutetiablog Lutetia Blog

Le Grand Rex, je parle bien sûr de la salle de spectacle / cinéma et non pas du club. Il s’agit de la plus grande salle de cinéma en Europe avec 2 800 places.
L’histoire du Grand Rex débute dans les années 30, où Jacques Haik, alors jeune vingtenaire producteur découvreur de Charlie Chaplin, décide d’ouvrir à Paris un cinéma exceptionnel. De style Art Deco à l’extérieur et avec un décor complètement méditerranéen à l’intérieur, la salle a fait fureur à son ouverture, même si durement critiquée avant son inauguration à cause de sa façade de « bunker.»

L’inauguration de la salle a eu lieu le 8 decembre 1932 avec la diffusion du film ‘Les trois mousquetaires » de Diamant Berger. Louis Lumière était présent dans le public !

Cette salle a été révolutionnaire : à l’époque, il n’y avait pas de télévision, le cinema coutait tres peu cher et tout était mis à disposition pour que le public soit le plus confortable possible : nurserie pour acceuilir les enfants, chenil pour s’occuper des chiens, infirmerie et même une compagnie de bus du Grand Rex pour ramener les gens chez eux une fois la représentation terminée lorsqu’il n’y avait plus de métro.

Grand Rex 3eme classe Lutetiablog Lutetia BlogTroisième classe (tout en haut) du Grand Rex : les pauvres avaient le droit d'amener à boire et à manger

Dans les années 30, une représentation commencait toujours par un spectacle : les Rex Girls, des elephants, des danceuses exotiques… apres 30 min à 1h de show, la séance de cinéma commencait.
Aujourd’hui, le Rex a maintenu cette tradition en proposant toujours la Féerie des Eaux, un spectacle de 1200 jets d’eau proposé à 20 mètres hauteurs, soit au dessus du public avec son, lumière et feux d’artifice. Il est toujours possible de voir ce spectacle à l’occasion des projections du dessin animé de fin d’année soit pour l’année 2012 : "Les mondes de Ralph" qui sera projeté à partir du 21 novembre.

Le Grand Rex
1 boulevard Poissonière, 75002 Paris
Visite guidée de 2h à 16€: date et heure à demander directement au Rex par téléphone au 01 45 08 93 58 ou par email à l’adresse suivante : a.zaccardo@legrandrex.com
Les coulisses du Grand Rex : parcours interactif dans l’univers du 7eme art et les coulisses (avec notamment une vision au dessus du globe du grand Rex)
du mercredi au dimanche de 10h à 19h
Prix : 10€
Feerik : à partir du 21 novembre

05 août 2012

Visite de la Manufacture des Allumettes d'Aubervilliers

Dans le cadre du jeu concours De Visu, j’ai visité l’ancienne manufacture d’allumettes d’Aubervilliers.

Avant de se plonger rapidement dans l’histoire de cette usine, il faut savoir que l’invention de l’allumette au 19ème siècle a été révolutionnaire. Jusqu’à présent, il fallait, pour avoir du feu chez soi, le conserver à tout prix notamment via des bougies à maintenir allumées en permanence. Avec l’invention de l’allumette, plus de problème : par simple frottement sur quelque surface que ce soit, hop l’allumette s’enflammait et on obtenait du feu.  L’allumette était donc quelque chose de sacré.

Manufacture Alumette lutetiablog lutetia blog

Pourquoi donc mettre cette ancienne manufacture d’allumettes dans le parcours de De Visu ? Pour deux raisons :

-          parce que cette usine a été le berceau du syndicalisme en France

-          parce que la cheminé de l’usine fait aujourd’hui parti du patrimoine historique de France.

Cette visite organisé par De Visu, c’est donc l’occasion de découvrir toute une histoire sur une industrie inconnue.

Au début des années 1900, les usines d’allumettes faisaient partie des entreprises « insalubres, incommodes et dangereuses » car après tout on y travaillait avec du souffre en permanence. « On » y travaillait ? Principalement des femmes et des enfants. Le souffre blanc qui pouvait rapidement s’enflammer mais surtout qui provoquait « le mal chimique » :  la nécrose de la mâchoire. Les employés de l’usine se sont organisés et ont protesté contre ces conditions de travail qui mettaient leur vie en danger et c’est pourquoi aujourd’hui les têtes d’allumettes sont rouges et nettement moins inflammable.

L’usine a été partiellement détruite ou modifiée, pendant un temps les bureaux de la Documentation Francaise s’y sont même installés, cependant la cheminé construite avec 1200 tonnes de brique ne fut jamais touchée. Particulièrement moderne pour l’époque, la manufacture a été une des premières à bénéficier de sa propre centrale en 1910 mais surtout a porté un soin particulier à son architecture ce qui était très rare à l’époque.  Tous ces éléments ont conduit à un classement de la cheminée dans la liste des monuments historiques.

De Visu propose de nombreuses autres visites, malheureusement souvent en semaine, mais pour les chanceux il est peut être encore temps de participer à quelques unes d'entre elles.

30 juillet 2012

Visite privée de la Rotonde de la Villette

La ligue d’improvisation théâtrale organise régulièrement des visites privées et guidées de la Rotonde de la Villette (aujourd'hui un restaurant), connu également sous le nom de la Rotonde Ledoux.

Rotonde Vilette Ledoux Lutetiablog Lutetia Blog

La visite commence par une remise en contexte de la création de la Rotonde (en 1784) qui était initialement un poste d’octroi, c'est-à-dire comme un poste de douane pour prélever les taxes sur tout ce qui entrait dans Paris (sel, alcool…) car oui, pendant bien longtemps Paris a été encerclé par une enceinte à des fins fiscales uniquement. Un tiers des recettes allait à l’Etat, le reste à la ville.

On suit ensuite la guide pour pénétrer dans la Rotonde et découvrir petit à petit l’évolution de ce poste d’octroi : magasin, entrepôt, gare routière… Grace à la guide, on peut s’imaginer la grandeur de bâtiment de l’époque qui s’organisait autour d’un port de grande activité : l’actuel canal de l’ourcq.

Pour finir, on profite exceptionnellement de la vue depuis le balcon de la Rotonde (normalement fermé au public) et on s’installe dans un salon privé pour découvrir encore plus d’anecdotes sur la Rotonde.