Depuis des années, la conférence Berryer donne l'occasion à des étudiants en droit de s'entraîner au plaidoyer via des faux procès aux thèmes assez sympathiques face à des invités prestigieux (Charles Berling, Jean Reno, Claude Nougarou, Bernard Tapie, Nicolas Sarkozy….). Voici quelques exemple des sujets débattus:
- Faut il en finir ?
- Les affaires les plus horribles sont elles toujours les plus belles ?
- Faut il planter le décor ?
- Les affaires publiques sont elles obscènes ?
- Dieu a-t-il créé la femme ?

ConférenceBerryer Lutetiablog-Lutetia-blog



Chacun peut aller assister gratuitement à ses débats insolites, il suffit de se rendre au Palais de Justice de Paris, de montrer patte blanche pour rentrer puis de trouver la Salle des Criées (très belle salle soit dit en passant) dans le dédale du Palais de justice (prévoir d'arriver un peu en avance pour avoir le temps ensuite de se perdre plusieurs fois)

Une fois installé on présente au public le sujet ainsi que l'invité de la session. Les douze secrétaires entrent et la plaidoirie peut enfin commencer. Attention, aussi sympa que soit la conférence Berryer , il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une joute orale JURIDIQUE, les échanges seront donc alourdis de mise en forme juridique avec des "attendus que" et autres lourdeurs. Après chaque discours, les Secretaires prennent la parole un à un pour critique les arguments du jeune candidat, intervient ensuite l’invité pour soutenir le candidat puis un ancien Secretaire qui vient irrémédiable détruire tous les arguments des Secretaires actuels.

Une excellente occasion pour ceux qui aiment les discussions argumentées d'aller écouter des pros du domaine et pour les autres de passer un bon moment, voire même de rire en écoutant un débat complètement loufoque.

Pour la culture : la Conférence porte le nom d’un illustre avocat : Pierre-Antoine Berryer qui a toujours défendu « ceux qui n’avaient pas les faveurs du pouvoir » mais également des généraux bonapartistes vaincus : il plaida donc pour les ouvriers typographes mais aussi pour Louis Napoléons après la conspiration manquée de 1840.

Pour ceux qui ne comprennent décidement pas ce dont il s'agit, voici un extrait :

 

La Conférence Berryer
1 fois par mois au palais de justice de Paris
Programme disponible deux semaines avant la date sur le site
Entrée Gratuite