02 avril 2013

Les journées européennes des métiers d’art 2013 : à la découverte des arts perdus

Les journées des métiers d’art est l’occasion pour le grand public de découvrir ou redécouvrir des savoir-faire souvent oubliés. Ces journées auront lieu cette année le 5, 6 et 7 avril 2013 partout en France, l’occasion de se cultiver un peu en apprenant de nouveaux mots et de nouvelles techniques, d’être impressionné par le travail minutieux de nombreux artistes et pourquoi pas de susciter des vocations.

Métiers_Art_2013

Voici ci-dessous une petite sélection sur des ateliers qui m’intéressent ou qui m’intriguent. Attention, certains reçoivent uniquement sur rendez-vous.


View Journées des Métiers d'Art 2013 in a larger map

Manifestation
Visite des ateliers Berthier : lieu de conception et fabrication des décors de théâtre de l’Odéon
38 boulevard Berthier, 75017 Paris
Vendredi 5 avril de 10h à 10h30 et de 11h à 12h
Visite guidée par groupe de 25 personnes

 

Ateliers

Restauration de tableau à l’Atelier du temps passé
5 avenue Dausmesnil, 75012 Paris
Vendredi de 9h à 18h, samedi et dimanche de 9h à 19h

Modiste Chapeaux avec Chapeaux Marguerite
14 avenue de Corbéra, 75012 Paris
Vendredi de 14h à 19h, samedi et dimanche de 11h à 19h

Bottier Main avec Eric Lomain Bottier
15 / 17 avenue Ledru Rollin, 75012 Paris
Samedi de 9h à 19h et dimanche de 11h à 19h

Luthier avec Jean Bejuy Luthier
69 rue de Rome, 75008 Paris
Vendredi de 9h30 à 18h, samedi et dimanche de 11h à 19h

Plumassier, Maroquinier avec Mad Studio
4 rue Montesquier, 75001 Paris
Samedi et dimanche de 11h à 19h

Dinandier (choisi uniquement à cause du nom) avec Atelier des Arts Culinaires
111 avenue Dausmenil, 75012 Paris
Vendredi de 11h à 17h, samedi de 11h à 19h et dimanche de 13h à 19h

Glypticien (lui aussi à cause du nom) avec Atelier Claude Delhief
8 rue de Ridder, 75014 Paris
Vendredi de 15h à 18h, samedi et dimanche de 11h à 19h

Archetier avec Atelier Raffin Archetier
68 rue de Rome, 75008 Paris
Vendredi de 10h30 à 12h et 14h à 18h, samedi et dimanche de 11h à 19h
SUR RENDEZ VOUS UNIQUEMENT 01 43 87 77 54

Sellier, Armurier, Tailleur, Couturier à la Garde Républicaine
Caserne Vérines, 12 place de la République, 75010 Paris
Sur Rendez-vous
ça a l’air très intéressant, mais les contacts ne sont pas sur le programme

Fileur de Verre avec Ligne D’art
91 rue de Montreuil, 75011 Paris
Vendredi, samedi et dimanche de 11h à 19h

Eventailliste avec Anne Hoguet
2 boulevard de Strasbourg, 75010 Paris
Samedi et dimanche de 11h à 19h
SUR RENDEZ VOUS UNIQUEMENT 01 42 08 19 89


Journées européennes des métiers d'art 2013
Vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 avril 2013
Lien vers le programme IDF 2013 en pdf

Posté par Lutetia à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


30 mars 2013

Les souffleries : 100 ans après Eiffel : une expo, des visites et une conférence

La mairie du 16ème arrondissement accueillera du vendredi 5 avril au samedi 13 avril 2013 une exposition sur l’évolution des souffleries depuis celle d’Eiffel rue Boileau aux grandes souffleries actuellement en service.

Soufflerie_Eiffel

Cet anniversaire sera également l’occasion de participer à la conférence « Les souffleries au service de l’industrie francaise» qui aura lieu le mercredi 10 avril de 18h00 à 20h00 dans la salle des mariages de la mairie et à la visite de la Soufflerie Eiffel, les vendredis 5 et 12 avril de 14h00 à 18h00. Sur réservation par mail : visite.soufflerie@aerodynamiqueeiffel.fr.

Retrouvez toutes les infos sur le site de la mairie du 16ème

Posté par Lutetia à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 mars 2013

Retour des Grandes Eaux Musicales à Versailles

Comme chaque année au printemps, c’est le retour des Grandes Eaux Musicales et des Grandes Eaux Nocturnes de Versailles.

Cette saison est d’autant plus importante cette année car on y célèbre les 400 ans de la naissance de Le Nôtre le jardinier créateur de ce jardin. A cette occasion, un nouveau bassin sera restauré sous les yeux des visiteurs: le bassin et parterre Latone avec une inauguration prévue en avril 2014 pour l’ouverture de la prochaine saison. Il parait aussi que des visites des souterrains, qui renferment le système hydraulique, sont également prévues… je vous tiens au courant dès que j’ai plus d’info.

grandeseauxmusicalescopyrightjdegivry

Si vous n’y êtes pas encore déjà allé, voici quelques anecdotes sur ce spectacle incroyable à ne pas manquer:
- la moitié du budget du château de Versailles a été consacré aux jardins
- la construction du jardin a duré 3 ans avec plus de 5 000 employés
- chaque statue représente un personnage de la mythologie, sauriez vous les reconnaitre ?

NB : au vu des spécificités des accès, des horaires et des mises en eaux des bassins, je vous conseille de lire mes conseils de l’an dernier pour optimiser votre visite (en fin d’article) ceux-ci sont toujours valables.

 

Les Grandes Eaux Musicales et les Grandes Eaux Noctunes de Versailles
Du 29 mars au 27 octobre 2013 : tous les samedis et dimanches
Du 21 mai au 25 juin 2013 : tous les mardis
Ouverture des bosquets de 9h à 18h 30 et mise en musique à partir de 10h
Mise en eau du bassin de Neptune de 17h20 à 1730
Les samedis : Grandes Eaux Nocturnes
Plein tarif : 8,5 euros

Posté par Lutetia à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mars 2013

Visite des crayères de Montquartiers : une ancienne carrière réamenagée en entrepot pour vin et lieu de réception

Les crayères de montquartiers correspondent à d'anciennes carrières de craies qui se situent à Issy les Moulineaux. Aujourd'hui constituées de 3500m2 de galeries, celles si ont retrouvées une nouvelle vie.

Crayeres Montquartiers Lutetiablog Lutetia

Initialement creusées au 18eme pour l'extraction de la craie qui servait à faire de la chaux ou du blanc de Meudon (également connu sous le nom de blanc d'Espagne) ces carrières ont connues de nombreuses vies avant d'expérimenter leur destin actuel : la loi de 1925 qui interdit de creuser des carrières en IDF montre la fin de la crayère en elle même, le lieu devient alors tour à tour : stockage de munition avant la seconde guerre mondiale, abri antiaérien pendant les combats de la guerre, entrepôt d'armes pour les allemands puis lieu de fermentation pour les brasserie après guerre, champignonnière et aujourd'hui c'est un lieu de stockage de vin (pour entreprise et pour particulier, il paraitrait que de grands noms ont leur vin à Montquartiers) et de réception.

Crayere Montquartiers Lutetiablog Lutetia
Pour visiter les crayeres de Montquartiers et / ou y faire une degustation de vin, il suffit de telephoner au  33 (0)1 46 45 66 00 ou 33(0)1 46 44 74 67 et de reserver votre date.
5 chemin des Montquartiers, 92 130 Issy les Moulineaux
Visite simple : 8 euros
Visite + degustation : 30 euros

Pour reserver la salle et y organiser une reception ou pour y stocker son vin, meme contact mais je ne connais pas du tout les prix.

11 mars 2013

Visite du Tribunal de Commerce de Paris

Le tribunal de commerce de Paris a été construit en 1865 par l’architecte Bailly dans le cadre du réaménagement de Paris voulu par Napoléon III et mis en place par Haussmann. Construit entre l’Hôtel Dieu, la caserne (qui correspond aujourd’hui à la préfecture de police) et en partie à la place d’un théâtre (qui lieu même avait été construit à la place de l’église Saint Barthélémy), le Tribunal de Commerce occupe aujourd’hui une bonne partie de l’ile de la Cité.

Le bâtiment était initialement séparé en deux avec d’un côté le Conseil des Prud’hommes de la Seine avec son entrée rue Aubé et le tribunal de commerce de Paris avec son entrée boulevard du Palais qui permettait de traverser la rue pour rentrer directement dans le Palais de Justice. Aujourd’hui, chacune des entités nécessitant de plus en plus de place, le bâtiment abrite uniquement le tribunal de commerce et l’entrée se fait par le Quai de la Corse.


tribunal_de_commerce_-_jmhullotPhoto de JM Hullot récupérée sur le site Jolpress

Vu de l’extérieur, le bâtiment semble être étrangement proportionné avec un porche d’entrée complètement excentré et pas du tout centré par rapport à la façade… c’est vrai et c’est normal car le portail devait être dans l’axe du boulevard de Sebastopol. Sur cette entrée, de nombreux symboles que l’on retrouvera partout lors de la visite : l’aigle, le N de Napoléon, la balance de la Justice, la muraille de Paris, le bateau symbole de Paris…

En entrant dans le tribunal, le visiteur passe rapidement entre deux lions majestueux (la force de la justice) qui gardent l’accès à un magnifique escalier en marbre à double volute. Cet escalier monumental et majestueux permet d’accès au premier étage qui contient la majorité des salles du tribunal de commerce.
escalier_tribunal_commerce_lutetiablog_lutetia
Dans des niches, des statues allégoriques avec métiers avec les arts industriels, les arts mécaniques, le commerce terrestre et le commerce martine.
Au dessus de l’escalier : un énorme dôme à huit pans et avec des oeils de bœufs sculptés. Cette coupole est à double niveau (j’utilise ce mot faute de mieux), c'est-à-dire qu’il y a deux coupoles : une que l’on voit de l’intérieur et une autre que l’on voit de l’extérieur…. les deux étant séparés de presque huit mètres… l’idée étant de faire quelque chose de joli et illuminé à l’intérieur mais également d’avoir un joli rendu extérieur : il faut donc construire une double structure.

Au premier étage, le visiteur découvre la petite salle des pas perdus ou la salle des pas perdus à caissons qui abrite quatre figures représentatives de quatre dates importantes dans l’histoire de la justice :
- 1563 : Michel l’Hopital qui œuvra toute sa vie pour la simplification du droit français
- 1673 : Colbert avec son ordonnance sur le commerce (code Savary) qui régule les opérations commerciales
- 1807 : Napoléon I qui ordonne la rédaction du premier code du commerce
- 1865 : Bailly avec la création du Tribunal de Commerce

A ce même étage, différentes salles de jugement dans lesquelles je vous recommande de pénétrer, certains sont richement décorées avec par exemple de très grandes peintures ou tapisseries des Gobelins.

Pas_perdus_tribunal_commerce_lutetiablog_lutetia

De retour au rez-de-chaussée, il est impossible de manquer la grande salle des pas perdus en forme d’atrium corinthien avec ses colonnes et son puits de lumière. On ne peut que regretter que lors de travaux d’agrandissement au début du siècle, le toit initial : une grande verrière en acier, ait été détruite pour permettre la construction d’un toit plus moderne et construire de nouveaux étages sur les côtés du bâtiment.


Le Tribunal de Commerce
34 quai des Orfèvres, Paris 1
Gratuit


04 mars 2013

Visite du Palais de Justice de Paris (ancien Palais de la Cité)

C’est pendant l’époque gallo romaine, que Julien l’apostat s’installe sur l’ile de la cité car la situation géographique offrait une protection idéale de part les bras de la Seine qui protégeaient l’ile. Au Xème siècle, le palais de la Cité a été construit et logeait la monarchie et depuis, il a été mainte fois détruit (guerre ou incendie) et agrandi. Charles V fut le dernier roi à y habiter et c’est lui qui décida de se faire construire une forteresse un peu plus excentrée (le château de Vincennes) permettant de fuir discrètement si besoin : en effet, la ville de Lutèce s’étant considérable agrandie en passant de 10 000 à 150 000 habitants et le palais était maintenant complètement coincé au milieu des habitations n’offrant qu’aucune sortie de secours. En attendant la fin de la construction, Charles V s’installe au Louvre qui était alors une forteresse située aux remparts de la ville.
Peu de temps après en 1776, le palais subit un changement d’organisation, qui sépare la grande cour, au milieu duquel trônait la Saint Chapelle, en deux petites cours, ce qui cache un peu ce qui était perçu à l’époque comme une « monstruosité d’art gothique ». 

Palais Justice LUtetiablog Lutetia

Pendant la période Haussmanienne, de grands travaux d’agrandissement sont entrepris et c’est l’architecte Duc qui supervise le chantier pour obtenir peu ou prou ce qui correspond aujourd’hui à notre Palais de Justice.

Voici quelques anecdotes architecturales sur la bâtiment actuel :
- sur le fronton est côté boulevard du Palais, notez les symboles mélangés de la monarchie (fleurs de lys, couronne) mais aussi de la république avec sa devise « Liberté, Egalité, Fraternité »
- dans la galerie en ligne avec l’entrée des avocats : les inscriptions relatives aux anciennes boutiques installées à l’entrée du Palais de Justice, notamment le "bureau d'écriture" pour l'écrivain public

PalaisJustice Boutiques Lutetiablog Lutetia


- la salle des pas perdus et ses poêles anciens classés en 1882 aux monuments historiques, dont certains fonctionnent encore.

PalaisJustice_Poele Lutetiablog Lutetia

- la première chambre civile du Tribunal de Grande Instance correspond à l’ancienne chambre du roi à l’époque de Philippe Le Bel. La salle a brûlée pendant la Commune mais fut restaurée à l’identique grâce à des peintures montrant les lieux avant l’incendie. A noter : au plafond les fleurs de lys ainsi que les porcs épics devise de Louis 12 : « qui s’y frotte s’y pique.»

PalaisJustice_1Chambre Lutetiablog Lutetia


- la galerie de saint louis qu’on peut uniquement admirer à travers deux portes en verre

Galerie Saint Louis Palais Justice Lutetiablog LutetiaPhoto récupérée sur le site de la cour de cassation


- la façade côté ouest qui, selon les plans de Duc, devait servir d’entrée principale mais ce ne fut jamais les cas car les travaux ont été arrêtés avant d’être finalisés
- la grande chambre de la cour de cassation (fermée au public mais parfois ouverte) : la plus grande et la plus richement décorée du palais de justice

Grande Chambre Cassation Lutetiablog LutetiaPhoto récupérée sur le site du Huffington Post

Et si c’est plus le fonctionnement de la justice qui vous intéresse, ne manquez pas :
- la première chambre civil du Tribunal de Grande Instance car c’est dans cette pièce qu’à siègé le tribunal révolutionnaire et ici que Marie Antoinette fut condamnée à la guillotine.
- la salle des criées où ont lieu les ventes aux enchères judiciaires de biens immobiliers, à la bougie selon la tradition
- la cour d’assise, à visiter en début de mois, pour assister aux procès criminels
- le correctionnel pour assister aux minis procès liés aux délits.

Palais de Justice de Paris
5 boulevard du Palais, Paris 2ème
Ouvert aux horaires administratifs
Accès : gratuit pour tous car en France, la justice est publique mais si on veut une visite guidée, il faut passer par le Centre des monuments nationaux et payer 7 euros.
A visiter en début de mois si on souhaite entrer à la cour d’assise

20 février 2013

Visite du Conseil Constitutionnel, une visite un peu décevante

Le Conseil Constitutionnel est aujourd’hui installé dans une des ailes du Palais Royal : cet énorme ensemble de monument à côté du musée du Louvre entouré des rues de Montpensier, Valois et Philipe Egalité qui contient jardin, théâtre, galerie et palais.

Construit par Richelieu en 1628, ce Palais Royal a subi de nombreuses transformations et a vu défiler bien du monde en ses murs : Louis XIV, Philippe d’Orléans …. Après la révolution le Palais Royal abritera successivement le Tribunat (une assemblée législative) puis la bourse avant d’être restitué à Louis Philippe en 1814 qui entreprendra de grands travaux de réhabilitation avec l’architecte Fontaine. Apres la révolution de 1848, c’est Napoléon III qui récupère le domaine comme le témoigne de nombreuses ferronneries portant ses initiales puis l’Etat.

Conseil Constitutionnel Grand Salon Lutetiablog LutetiaLe grand salon

Aujourd’hui, le bâtiment accueil le Conseil Constitutionnel, le Conseil d’Etat, le ministère de la Culture et la Comédie Française.

La visite permet de découvrir un bel ensemble au style italien chargé : sculptures, moulures, marqueteries….  dans toutes les pièces mais ne réserve pas de surprise particulière. On découvre le grand escalier, le petit salon, le grand salon mais l’émerveillement n’est pas au rendez-vous comme lors de la visite du Sénat quand on découvre la salle du livre d’or ou lors de la découverte de la galerie des glaces de la Banque de France. La visite continue avec la salle des séances, le bureau du président du conseil constitutionnel (qui correspond à l’ancienne chambre de Marie Clotilde de Saye) et enfin une petite salle surprenante : une mini chapelle de quelques mètres carrés toute bleu (couleur royale et couleur de la vierge)

Conseil Constitutionnel Chapelle Lutetiablog LutetiaLa mini chapelle, tellement petite qu'on ne peut pas prendre de recul pour photographier

Au final, une visite un peu décevante car on a juste l’impression de visiter un bel immeuble Haussmannien avec de beaux volumes mais sans plus et l’histoire est tellement confuse avec tant de changement de propriétaire qu’on ne peut pas se raccrocher à un passé sympa pour ressentir l’émotion des lieux.

Conseil Constitutionnel Bureau Président Lutetiablog LutetiaLe bureau du président


Visite du Conseil Constitutionnel avec le Centre des Monuments Nationaux
1 rue de Montpensier, Paris
Sur inscription uniquement
Prix : 7 euros

08 février 2013

Visite de l’usine d’eau non potable d’Austerlitz

C’est avec Paris Face Cachée, que j’ai eu l’occasion de visiter l’une des trois usines d’eau non potable de Paris.

Paris est à la pointe de la technologie avec DEUX réseaux de traitement d’eau : un non potable nettoyée pour les égouts, le nettoyage des rues et l’arrosage des parcs et jardins et un réseau d’eau potable traitée pour tout le reste. Et oui, même l’eau des toilettes est potable à Paris. Attention cependant à ne pas confondre nettoyer qui veut dire « enlever les matières en suspension » et traiter qui veut dire « nettoyer puis traiter chimiquement.»
 Les usines d’eau potable de Paris ne sont pas visitables pour des questions d’hygiène et surtout de sécurité : même les agents d’eau de Paris ont bien du mal à obtenir les autorisations nécessaires pour s’y rendre.

L’usine a été créée par Belgrand, qui travaillait avec Haussman pour ce qui concerne l’eau dans les années 1860 et fonctionnait initialement avec une pompe à feu. Perdue au milieu de la campagne, l’usine est maintenant intégrée aux bâtiments d’Austerlitz mais on peut facilement la repérer grâce à l’œuvre d’art de Chen Zhen qui permet de voir l’eau passer dans le corps du dragon.

dragon eau chen zhen lutetiablog lutetia

Quand on visite l’usine, on ne voit rien d’autre que d’énormes tuyaux : les tuyaux gris servent à véhiculer l’eau qui vient d’être pompée de la Seine, les tuyaux rouges et bleus servent à acheminer l’eau vers les réservoirs de Villejuif ou Charonne.  Au milieu de tout cela, la grille de nettoyage pour récupérer les déchets soit plus de 5 tonnes par an de tout et n’importe quoi. L’usine est entièrement contrôlée à distance et fonctionne en mode double afin de pouvoir palier à tout problème en coupant l’un des accès mais en maintenant l’autre en marche.

Usine eau Austerlitz lutetiablog lutetia

Une visite très intéressante grâce à un guide qui a su rendre vivant une visite sous terraine pour regarder des tubes ! De façon générale, l’usine n’est pas ouverte au public, Paris Face Cachée était donc la seule occasion de pénétrer dans cette usine secrète.


Nota bene : pour voir la fontaine dragon en fonctionnement, n'hésitez pas à regarder l'épisode qui y est consacré dans l'émission "Paris en plus grand."

04 février 2013

Visite du bunker de la gare de l’Est

C’est grâce à Paris Face Cachée et sa visite "un abri anti bombardement", que j’ai réussi à réaliser un des mes objectifs de l’année 2013 : visiter le bunker de la gare de l’Est.

Ce bunker de plus de 10 pièces (soit 120m² de pièces uniquement) a été construit à partir de 1939 en prévision de la guerre. Les allemands ayant finalement engagés l’offensive assez rapidement, ce sont eux qui finissent la construction de ce bunker de commandement de la gare. Il ne s’agit donc nullement d’un bunker d’attaque ni même d’un bunker de retranchement, mais uniquement d’un lieu protégé pour continuer à faire opérer la gare même si les salles de contrôles principales tombent aux mains des ennemis.

bunker gare est lutetiablog lutetiaInterdiction de mettre des photos en ligne, donc je recupère celles qui sont déjà sur internet, ici le site de l'internaute.

Totalement autonome, le bunker pouvait abriter 72 personnes et pouvait fonctionner en circuit fermé car il produisait air et électricité. La visite permet de découvrir l’une après l’autre, les salles nécessaires au bon fonctionnement de la gare : la salle des machines (où il fallait pédaler pour produire de l’électricité et filtrer l’air), la salle des batteries pour stocker l’électricité, la centrale téléphonique… Le visiteur averti notera que les instructions sont alternativement en francais ou en allemand de part l’alternance de ses occupants qui n’ont pourtant jamais utilisé le bunker.

 

bunker est lutetiablog lutetiaPhoto depuis le site Le Parisien

Super visite rarement ouverte au public, il paraitrait qu’il y a parfois des visites annoncés dans le pariscope ou l’officiel des spectacles, mais cela faisait plus de deux ans que je guettais ça et je n’avais encore rien vu.

26 janvier 2013

Bon plan express : réduction pour l’Aquarium de Paris en nocturne

Décidement, l’Aquarium de Paris semble avoir du mal à vendre ses billets ces derniers temps : après le bon plan via Groupon, voici la réduction via Ticket Minute.

Aquarium Paris Lutetiablog Lutetia

Le premier samedi de chaque mois de 19h à 22h, l’aquarium de Paris fonctionne en nocturne avec une formule : visite de l’aquarium + 1 coupe de champagne ou une boisson sans alcool pour 27,90 euros pour les adultes et 22,90€ pour les enfants.

Si cela vous tente, profitez plutôt de la réduction Ticket Minute où la place adulte est à 16€ - personnellement, je trouve que ça reste trop cher pour ce que c’est, mais ce n’est que mon avis.

Cineaqua / Aquarium de Paris à Trocadero - Nocturne
5 Avenue Albert De Mun
75016 Paris
Le premier samedi de chaque mois de 19h à 22h
Prix : Adulte 27,9€ ou sinon profitez de l'offre à 16€ via ticket Minute